Vous êtes ici
Accueil > Finance > 2 479,8 milliards de Fcfa collectés au premier semestre 2020

2 479,8 milliards de Fcfa collectés au premier semestre 2020

Selon un communiqué de la Direction Générale du Budget, ce montant est en hausse de 434,5 milliards de Fcfa en glissement annuel.

Le Rapport de l’exécution budgétaire pour le compte du premier semestre 2020 vient d’être élaboré et publié par la Direction générale du Budget (DGB). Selon cette note, les ressources budgétaires mobilisées ont augmenté de 434,5 milliards par rapport au premier semestre 2019 pour s’établir à 2 479,8 milliards. « Cette bonne performance est attribuable aux ressources d’emprunts en raison de l’appui exceptionnel de 135,6 milliards en soutien à la lutte contre la Covid-19 », commentent les services de la direction générale du Budget. Ces derniers font savoir que l’exécution du budget au cours du premier semestre 2020 est caractérisée par un niveau satisfaisant de mobilisation des ressources (taux de réalisation de 56,2%). Par composante, le taux de réalisation des recettes pétrolières est de 73,1%. Celui des recettes non pétrolières est de 51,0% dont 52,5% pour les recettes fiscales et 33,7% pour les recettes non fiscales.

S’agissant des charges budgétaires, la note d’information de la direction générale du Budget révèle qu’elles ont progressé de 14,6 milliards par rapport à fin juin 2019 sous l’effet des dépenses courantes et du payement du service de la dette. Par rubrique, les dépenses courantes (hors intérêts) enregistrent un taux d’exécution de 51,8%, celles en capital, et le service de la dette publique sont exécutées respectivement à hauteur de 33,9% et 68,6%. Il en résulte un déficit budgétaire de 137,9 milliards, soit 0,6% du PIB. Le solde primaire est de – 26,5 milliards tandis le solde primaire non pétrolier est de -223,6 milliards. Toutefois, nuance la DGB, l’exécution du budget 2020 reste entachée par des procédures dérogatoires, le niveau élevé des dépenses de biens et services, et des carences dans l’exécution du budget d’investissement public.

En effet, selon la DGB, le Rapport de l’exécution budgétaire pour le compte du premier semestre 2020 est élaboré et publié par la DGB dans le cadre de ses missions qui consistent entre autres à collecter et à centraliser les données relatives à l’exécution du budget de l’Etat. Il est aussi élaboré en application de l’article 36 du Code de Transparence et de Bonne Gouvernance dans la Gestion des Finances Publiques au Cameroun qui énonce que « La situation de l’exécution budgétaire fait l’objet périodiquement, en cours d’année, de rapports publics». La publication dudit rapport quant à elle intervient conformément aux dispositions du chapitre VIII de la loi portant Code de Transparence et de Bonne Gouvernance qui stipulent que les informations et les documents sur les finances publiques doivent être publiés par les institutions compétentes sur leur site internet dès qu’ils sont disponibles.

Le Rapport semestriel de l’exécution budgétaire prend en compte tous les pans du budget. Dans ses articulations, ce rapport présente d’abord la mobilisation des ressources à fin juin 2020 avant d’aborder l’exécution des charges au deuxième trimestre 2020. Il est aussi évoqué, les résultats budgétaires tels que les différents soldes budgétaires et le financement du déficit. Une analyse des thématiques particulières qui concernent les procédures dérogatoires (régies d’avances, avances de trésorerie), les ressources transférées, les dépenses sociales et la situation des marchés publics est aussi faite. L’exécution du budget au cours du premier semestre 2020 s’est faite dans un environnement marqué par les effets de la pandémie du Covid-19 et la persistance des problèmes sécuritaires qui perturbent les activités socio-économiques, notamment dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Laisser un commentaire

Top