Vous êtes ici
Accueil > Actualité > 65 milliards de Fcfa pour la Transgabonaise

65 milliards de Fcfa pour la Transgabonaise

Un accord de prêt a été signé dans ce sens le 16 novembre 2021 à Libreville.

L a Société autoroutière du Gabon (SAG) vient de recevoir un nouveau souffle. L’entreprise a signé un accord de prêt de 65 milliards de Fcfa pour le financement du projet de construction de la route Transgabonaise, avec la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (Bdeac) le 16 novembre 2021 à Libreville. Selon le président de cette institution financière, Fortunato Ofa Mbo Nchama, « le partenariat entre la Bdeac et le Groupe Arise existe depuis plusieurs années. Notre apport en faveur du Groupe s’élève déjà à quelques 80 milliards de Fcfa. Avec le présent prêt, nous atteindrons un montant total de 145 milliards de Fcfa. A la lumière de ceci, nous pouvons dire clairement que le Groupe Arise est le partenaire privé par excellence de la Bdeac ».

PARTICIPER AU DEVELOPPEMENT DU GABON

« Si notre soutien à votre Groupe a été aussi constant et intense, c’est parce que vous avez mérité notre confiance. C’est aussi parce que les projets que vous nous soumettez ont pour objet de participer au développement économique du Gabon. En participant à son financement, la Bdeac assume pleinement son rôle de partenaire de référence pour l’intégration sous-régionale », a ajouté Fortunato-Ofa Mbo Nchama le président de la banque chargée de financer le développement des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Selon la fiche technique du projet, sa première phase, d’un linéaire total de 81 km, consiste en un dédoublement de voie entre les PK24 et 40, ainsi qu’une construction sur l’emprise actuelle à partir PK40 jusqu’au PK105. « Conscient de son importance pour le développement du Gabon, la Bdeac n’a pas hésité un seul instant inscrire ce projet et faciliter son financement. Conformément au programme de mise en oeuvre établi par la SAG, cette première phase du projet sera suivie par plusieurs autres. Et comme elle l’a fait par le passé, la Bdeac est disposée à mettre en place les financements nécessaires à la réalisation complète de cet axe », a assuré le président de la Bdeac.

Longue de 780 km, la Transgabonaise reliera Libreville à Franceville. Car, cet axe routier fait partie du plan directeur consensuel de transports en Afrique centrale. Concrètement, les 65 milliards de la Bdeac, couplés aux 45 milliards de la Bicig, permettront à la SAG de financer les travaux actuellement en cours de réalisation par la société Afcons Infrastructures Limited, mobilisée depuis le début d’année 2021. Il s’agit notamment des travaux d’urgence et la réalisation des études techniques, environnementales et économiques sur l’ensemble du tracé entre Libreville et Franceville. « Malgré les nombreux obstacles causés par la pandémie mondiale depuis plus d’un an et demi, la phase concrète a pris une tournure décisive avec les démarrages des travaux d’aménagement entre Nkok au PK24 et Nsilé au PK105, sous l’accélération progressive du constructeur », a souligné le directeur général de la SAG. « Nous mesurons les enjeux, ainsi que la charge qui nous incombe pour mener à bien ce projet dans les délais impartis et selon les standards internationaux en matière environnementale et technique », a promis Sélim Bejaoui. Le chantier devrait ainsi être livré en 2023, comme l’ont annoncé les autorités gabonaises.

Laisser un commentaire

Top