Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Entreprises > AfricInvest acquiert 80% du capital du Groupe Isga

AfricInvest acquiert 80% du capital du Groupe Isga

L’entreprise l’a indiqué dans un communiqué publié le 2 novembre 2021 à Casablanca au Maroc.

AfricInvest, leader du capital-investissement panafricain et Tawhid Chtioui, entrepreneur dans le domaine de l’enseignement supérieur, annoncent l’acquisition de 80% du capital de l’Institut supérieur d’ingénierie et des affaires (Isga) aux côtés de la famille Diouri, actionnaire historique et fondateur. C’est ce qui ressort du communiqué publié par les deux structures susmentionnées, le 2 novembre 2021 à Casablanca au Maroc. D’après cette source, l’opération vise à doter d’une nouvelle ambition et d’un projet éducatif novateur, l’une des plus anciennes écoles supérieures privées du Maroc. Il s’agira également de lui apporter des capacités telles que l’accélération des investissements, le renforcement des équipes, l’élargissement du réseau de partenaires internationaux et bien d’autres, qui lui permettront de se placer comme l’un des acteurs les plus innovants de l’enseignement supérieur du pays et du continent africain. « Après 40 ans de présidence du groupe Isga et à la suite des évolutions que connait le secteur de l’enseignement supérieur privé au Maroc, il était tout à fait normal que je cherche d’autres partenaires qui puissent apporter à l’école une nouvelle vision et de grands projets », a déclaré Mohammed Diouri, le président sortant. Ce dernier a promis apporter au nouveau dirigeant tout le soutien nécessaire. « Je resterai, bien évidemment, à sa disposition, chaque fois qu’il le jugera opportun », a-t-il ajouté.

Prenant la parole à son tour, Dr Tawhid Chtioui, le nouveau Président directeur général (PDG) s’est engagé à mettre toute son expérience au rayonnement de cette structure. « Je suis très heureux d’avoir une partie de mes activités professionnelles, de nouveau au Maroc et d’oeuvrer pour le développement de l’un des plus anciens acteurs de l’enseignement supérieur marocain. Je mettrai toute mon expérience au service des équipes, des étudiants et des diplômés de ce groupe. Je suis très fier de m’associer à AfricInvest, un acteur avec lequel je partage la vision et les valeurs d’un modèle éducatif centré sur l’humain et la société. Je suis également très honoré de prendre la présidence et la direction générale du groupe. Mes profonds remerciements à Mohammed Diouri pour sa collaboration et pour le travail formidable accompli au cours de ces 40 années. Je continuerai à m’appuyer sur son expérience pour atteindre nos objectifs communs », a-t-il rassuré.

Déjà, ce nouvel actionnariat suscite de l’espoir. « Nous sommes très enthousiastes de participer à ce projet ambitieux et de saisir cette opportunité unique d’associer notre expertise et notre réseau panafricain avec Dr. Tawhid Chtioui, les équipes de l’Isga et ses diplômés. C’est une fierté d’accompagner ainsi le développement du modèle éducatif de l’école en lui donnant les moyens nécessaires pour saisir de nouvelles opportunités », se réjouit Brahim el JAI.

A PROPOS DE L’ISGA

Fort de ses 40 années d’existence, de ses 1200 étudiants répartis sur ses 4 campus de Rabat, Casablanca, Marrakech et Fès et de ses 15500 diplômés, cet institut est l’un des plus anciens acteurs de l’enseignement supérieur privé au Maroc. Il s’est renouvelé pour répondre aux révolutions en cours, les devancer et en provoquer d’autres dans un contexte où l’Afrique, continent de l’avenir, dessinera la nouvelle carte de la croissance économique et où le Maroc jouera un rôle essentiel dans cette nouvelle dynamique. Il est détenu majoritairement par AfricInvest, l’un des gestionnaires d’investissements alternatifs multi-stratégies les plus expérimentés du continent africain. La vocation de l’Isga est de former des hommes et des femmes créatifs, audacieux, producteurs de valeur pour les entreprises et pour la société.

Son approche pour y parvenir est de composer des parcours de formation répondant aux attentes du marché de l’emploi mondial, hybrides et personnalisés en fonction des aptitudes et des objectifs de chacun, de les inscrire dans des pratiques expérientielles et collaboratives et de les adapter à un contexte mouvant et globalisant.

Laisser un commentaire

Top