Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Baisse de prime au premier trimestre 2020

Baisse de prime au premier trimestre 2020

Le chiffre d’affaires a régressé de 5,8% pour s’établir à 61, » milliards de Fcfa.

Au premier semestre 2020, les activités du secteur des assurances ont été freinées par « le ralentissement de l’investissement, les difficultés de trésorerie des entreprises, les effets de la crise sanitaire internationale et les mesures de confinement mises en oeuvre », a révélé une note de conjoncture du ministère gabonais de l’Economie et de la Relance. Selon ladite note, le chiffre d’affaires global a baissé de 5,8% pour s’établir à 61,3 milliards de Fcfa.

Par branche, le chiffre d’affaires de la branche Non Vie (ou assurance dommages) a régressé de 6% à 55,3 milliards de Fcfa au deuxième trimestre 2020 comparé à la même période en 2019, en raison de la forte volatilité des contrats liés aux segments « Incendie » (-4,1% à 14 milliards) et « Total Transports » (-17,6% à 6,1 milliards). L’augmentation des primes encaissées de 4,3% à 14,7 milliards dans le segment « Maladie /Assistance » a permis d’atténuer la baisse du chiffre d’affaires. Cette branche génère 83% de l’encours des primes du secteur. En termes de parts de marché, les groupes Ogar, Saham et la société Assinco représentent 64% du chiffre d’affaires du secteur sur la période sous revue.

Le chiffre d’affaires de la branche Vie et Capitalisation s’est contracté de 3,5% pour s’établir à 9,4 milliards de Fcfa sur la période d’analyse. Ce recul touche les segments « Capitalisation et Mixte » qui ont enregistré des contre-performances respectivement de 4,8% à 6 milliards de Fcfa et de 75% à 200 millions de Fcfa. A l’inverse, le segment « Décès » a progressé de 6,7% à 3,2 milliards de Fcfa. Cette branche représente 17% du total des primes émises dans le secteur.

A fin juin 2020, le total des commissions versées aux intermédiaires a régressé de 35% à 5,2 milliards de Fcfa sous l’effet de la contraction du volume des nouveaux contrats. Dans le même temps, les commissions versées pour le compte des activités Non Vie et Vie ont diminué respectivement de 39% à 3,8 milliards et de 19% à 1,4 milliard de Fcfa.

Baisse de 8,8% de sinistres réglés

En termes de charge des sinistres payés, globalement la cadence de règlement a ralenti de 8,8% pour un montant global de 17,7 milliards de Fcfa. Les montants des sinistres réglés pour le compte Non Vie et Vie ont respectivement régressé de 6,8% à 12 milliards et de 12,7% à 5,7 milliards au premier semestre 2020, sachant que la branche Non Vie représente près de 68% des sinistres réglés du secteur.

Laisser un commentaire

Top