Texte alternatif de la bannière
Texte alternatif de la bannière

La Beac veut racheter les titres des Etats

L’enveloppe globale maximale consacrée a cette opération est de 600 milliards de Fcfa.

Texte alternatif de la bannière

Ludovic Simo

Le Comité de politique monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) a autorisé le 22 juillet 2020, la Banque centrale à déployer un vaste programme de rachat ponctuel et ciblé, sur le marché secondaire, des titres publics émis par les Etats membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), a relayé le site Information Investir au Cameroun. Une action qui s’inscrit dans la lutte contre les effets économiques de la crise liée au Covid-19. L’enveloppe globale maximale consacrée à cette opération est de 600 milliards de Fcfa. Cette action, qui concerne des titres publics ayant une maturité fixée à 10 ans maximum, est prévue pour une durée initiale de six mois avec une possibilité de prorogation de six mois supplémentaires, suivant les perspectives économiques en 2021.

En outre, indique la Beac à travers un communiqué, « pour bénéficier de cette opération, le CPM demande aux Etats, notamment aux Trésors publics, de réviser et de respecter leurs calendriers d’émission des titres publics, en concertation avec les spécialistes en valeurs du trésor (SVT) de leurs réseaux respectifs, en cohérence avec les dernières lois de finances adoptées dans chaque pays et les plans de financement budgétaires convenus dans le cadre des programmes économiques et financiers avec le FMI». Pour rappel, cette opération de rachat de titres de dette publique au sein de la Cemac s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des mesures exceptionnelles et additionnelles à la politique monétaire proposées par la Beac, pour soutenir les Etats face aux conséquences économiques de la crise sanitaire liées la Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares