Texte alternatif de la bannière
Texte alternatif de la bannière

La Sodecoton produit 328.448 tonnes

Selon les responsables de l’entreprise, ce résultat est en hausse de 8,36% par rapport à 2018-2019, ou elle avait réalisé 320.062 tonnes.

Texte alternatif de la bannière

Ferdinand Lemofouet

L’entreprise dirigée par Mohammadou Bayero Bounou a retrouvé le chemin de la performance ces dernières années. Comme lors de la campagne 2018-2019, la Sodecoton vient encore d’accroitre sa production.  Au cours de la Campagne  2019-2020, elle a produit 328.448 tonnes. Cette performance est en hausse de 8,36% en comparaison avec la production de la saison précédente au cours de laquelle l’entreprise a produit 320.062 tonnes. En valeur réelle, il s’agit d’une augmentation de 8.386 tonnes entre les deux saisons. La hausse de la production 2019-2020, expliquent les responsables de l’entreprise, est due, entre autres, à la distribution de 30 milliards de Fcfa de crédits sous forme d’engrais, insecticides et pesticides et de matériels agricoles. Il convient de préciser que «  les 328.448 tonnes produites, 302.586 ont déjà été égrenées pour 128.107 tonnes de coton fibre et 161.806 tonnes de graines. 81.914 tonnes ont déjà été livrées sur le marché international tandis que 46.193 tonnes attendent encore dans les usines de la Sodecoton du fait de la fermeture des frontières au Cameroun depuis le 18 mars dernier, pour cause de coronavirus », précise la note d’information de l’entreprise dont  LFA a obtenu copie.

Par ailleurs,  il faut également mettre à l’actif de ces résultats  le respect scrupuleux du calendrier de production et d’évacuation des productions.  Il a été instauré au sein de cette entreprise, une approche différenciée sous l’impulsion du top management de celle-ci, sous la conduite de son DG, Mohamadou Bayero depuis juin 2016. Mieux, ce dernier y a développé un plan de redressement de l’entreprise dont les capacités logistiques étaient tombées à moins de 50% à sa prise de fonction. Plan adossé sur la remise à niveau des différentes ressources opérationnelles de celle-ci, notamment l’acquisition d’une logistique dédiée à l’instar de 60 camions poly bennes pour le ramassage du coton graine, afin de réduire les délais de stockage en pleine air dans les villages.

Cette embellie dans les performances opérationnelles de la Sodecoton, s’est traduite par   un   bénéfice de 5,1 milliards de Fcfa, soit environ cinq fois celui réalisé au cours de la campagne   cotonnière 2017-2018, soit1, 2 milliard de Fcfa. En 2022, le Cameroun ambitionne de produire 400.000 tonnes de cotons-graines et 600.000 tonnes quatre ans plus tard. « Le premier objectif   est réalisable si les investissements nécessaires pour la mise à niveau sont effectués et les producteurs sont enthousiastes », expliquait Mohamadou Bayero Bounou, directeur général de la Sodecoton,   l’année   dernière,   lors   du   troisième   forum   d’experts   sur   la   filière organisée par la Banque européenne d’investissement (BEI). Il ajoutait néanmoins que « le second est difficile, car il suppose un compromis sur les ressources, notamment l’espace. Il faudrait pour cela emmener les éleveurs à changer de mentalité pour qu’il y ait une augmentation des surfaces cultivées», précisait-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares