Texte alternatif de la bannière
Texte alternatif de la bannière

Le Cameroun relance les vols internationaux

Un vol commercial Air France a décollé du tarmac de l’aéroport international de Douala, lundi 15 juin 2020.

Texte alternatif de la bannière

Ghislaine Deudjui

L’aéroport international de Douala a procédé en début de semaine, à une réouverture des frontières aériennes.  C’était le lundi 15 juin 2020. Le bal aérien a été ouvert par un vol commercial de la compagnie française Air France. En rapport à cette réouverture, une réunion de sécurité s’est tenue dans les locaux de l’aéroport international de Douala en présence du préfet du département du Wouri, Benjamin Mboutou, par ailleurs président du Système de gestion des incidents à l’aéroport international de Douala (Sgiaid).

L’objectif de cette rencontre était de faire en sorte que les atterrissages annoncés se passent dans  de bonne condition. Ladite réunion qui s’est déroulée en présence des responsables de la plateforme portuaire, des représentants des compagnies aériennes desservant le Cameroun ainsi que des responsables des de la Douane, de la santé et des forces de l’ordre entre autres, était également l’occasion de rappeler le rôle à jouer  par chacun de ces acteurs pour mener à bien leur mission à l’aune de la pandémie à coronavirus (Covid-19).

Si l’aéroport de Douala semble être prêt à recevoir les passagers, un certain nombre de dispositions doivent tout de même être mises en place et chaque employé et agents en service doit être « briefé » sur la situation actuelle, afin de savoir quel comportement adopter afin de mener à bien leur mission et continuer à préserver l’image du Cameroun. Sur ce, le chef de terre du département du Wouri l’a bien compris. D’où la réunion organisée lundi 15 juin 2020. Au cours de cette rencontre, le président du Sgiaid a appelé tous les acteurs aéroportuaires à une remise en question constante pendant l’exercice de leur activité, et à une fluidité transparente de l’information afin de connaitre et d’analyser rapidement une situation « encombrante ». La réouverture de l’aéroport international de Douala exige ainsi, une efficacité de chaque acteur de cette plateforme.

Pendant la visite de l’aéroport, le  préfet du Wouri a pu constater que le dispositif d’accueil à l’enregistrement qui va de l’embarquement à la réception des bagages en passant par les postes de santé et le respect des mesures barrières et autres  répond aux attentes de l’Autorité aéronautique civile, de l’Agence pour la sécurité et de la navigation aérienne en Afrique, du Ministère de la Santé publique, du Ministère du Tourisme, des forces de maintien de l’ordre et bien d’autres acteurs impliqués dans la gestion de l’aéroport.

Une ouverture progressive

Dans de nombreux pays, le déconfinement se fait de manière progressive. Mais l’ouverture des aéroports est encore en observation. En Afrique centrale précisément, le Cameroun semble être le premier pays a annoncé la reprise des vols internationaux.

En rappel, cette ouverture des frontières aériennes camerounaises autorisant les vols commerciaux vers la France, l’un des pays les plus touchés au monde par la pandémie du Covid-19, répond à  une demande formulée quelques semaines plutôt par la France. Et le Ministre des Transports dans une correspondance adressée le 11 mai 2020 au Directeur général de la Cameroon civil aviation authorithy (CCAC), avait alors  indiqué que le « Président de la République marque son très haut accord pour l’exécution des vols commerciaux de la compagnie Air France alternativement dans les aéroports internationaux de Nsimalen-Yaoundé et Douala à raison d’une période hebdomadaire pour la période allant de 04 mai au 30 juin 2020 ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares