Texte alternatif de la bannière
Texte alternatif de la bannière

Les clés de répartition du Fonds de solidarité

Elles ont été données dans un décret du Premier ministre camerounais le 22 juillet 2020.

Texte alternatif de la bannière

Ludovic Simo

Le Premier ministre Joseph Dion Ngute, a donné les clés pour la répartition et l’utilisation du Fonds spécial de solidarité nationale de lutte contre le Covid 19 dans un décret rendu public le 22 juillet 2020. Selon l’article 2 du décret, les dépenses d’investissement s’élèvent à 48,051 milliards de Fcfa et les dépenses de fonctionnement 131,948 milliards. L’acte réglementaire qui met la traçabilité sur toute la ligne dans la gestion du Fonds spécial de solidarité nationale souligne en son article 3 que ces ressources sont prioritairement orientées vers la recherche active des cas et de prise en charge des cas confirmés de la Covid-19, l’acquisition d’intrants, l’encadrement des producteurs afin de réduire les dépenses alimentaires, le développement des Enseignements à distance, le financement de la recherche et de l’innovation, la mise en place d’un système visant à garantir la disponibilité des stocks de produits de consommation courante.

Principal département ministériel impliqué, le ministère de la Santé publique (Minsanté) s’en sort avec la plus grosse enveloppe. Avec 45,630 milliards de Fcfa, les priorités du Minsante, visent le renforcement du système sanitaire, l’acquisition des tests de dépistage rapide, la surveillance communautaire dans les districts et l’achat des ambulances médicalisés. Concernant le ministère de l’Administration territoriale, il va utiliser 1,4 milliards de Fcfa pour la régulation sociale. Il s’agit par exemple de l’accompagnement des autorités administratives dans la riposte contre la pandémie et la veille sanitaire de protection civile. La Délégation générale à la sûreté nationale elle, privilégiera l’enveloppe de 3 milliards de Fcfa aux renforcements de la sécurité aux frontières et les opérations de la police préventive. Quant au ministère de La Défense, avec 3,6 milliards de Fcfa, il va s’atteler au respect du plan gouvernemental de riposte contre le Coronavirus et le soutien sanitaire aux personnels de la gendarmerie nationale dans le cadre de la pandémie. Aussi, le rôle du ministère de la Communication est-t-il déterminant dans cette riposte. Avec à disposition 420 millions de Fcfa, le Mincom devra intensifier la sensibilisation de proximité, dans les écoles et les espaces publics dans les dix régions du Cameroun: objectif: amener les populations à s’approprier les gestes responsables face à la propagation du Coronavirus.

L’article 5 du même décret souligne que les chefs des départements ministériels concernés sont, responsables de leur gestion. Ils doivent également produire chaque trimestre, un rapport d’activités à remettre au ministère des Finances pour consolidation. L’alinéa 3 de cet article précise que la Chambre des comptes assure un audit indépendant sur l’utilisation des ressources du Fonds dont les résultats sont présentés au Parlement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares