Texte alternatif de la bannière
Texte alternatif de la bannière

Les médecins fonctionnaires réclament leurs 2400 Fcfa

C’est désormais une guerre ouverte entre les médecins camerounais et le gouvernement après l’annonce de la diminution de leurs salaires. Dans une correspondance adressée au chef de l’Etat et abondamment relayée sur les réseaux sociaux, ces professionnels de la santé employés par la fonction publique, font état de leur stupeur de découvrir une amputation de leur salaire d’une prime de 2400 Fcfa. « Alors que nous sommes encore plongés dans la bataille contre la Covid-19 dans laquelle plusieurs de nos confrères ont perdu la vie, nous sommes stupéfaits par le moment choisi pour nous ponctionner notre salaire qui est l’un des plus faibles comparé aux autres pays africains de même niveau économique », écrivent ces praticiens de la santé. En guise de contestation, une pétition qui a déjà recueillie à ce jour plus d’un millier de signatures a été lancée. Les auteurs réclament la restitution intégrale de la prime amputée et une revalorisation salariale à la hauteur de leurs longues années d’étude, de la complexité de leur mission et des efforts parfois surhumains qu’ils réalisent pour tenir bon face à cette crise sanitaire sans précédent. En effet, le courroux des hommes en blouse blanche intervient à la suite d’une correspondance du ministre de la Santé publique datée du 23 juillet 2020, invitant le ministre des Finances à supprimer « la prime de technicité agent technique perçue par les fonctionnaires de certains corps de santé ». Une opération qui faut-il le rappeler, s’inscrit dans le cadre de l’assainissement du fichier solde et personnel de l’Etat. Affaire à suivre donc !

Texte alternatif de la bannière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares