Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Entreprises > <strong>Conjoncture : Hausse du nombre d’entreprises en souffrance au Cameroun</strong>

Conjoncture : Hausse du nombre d’entreprises en souffrance au Cameroun

Le Gicam l’a fait savoir le 28 juin dernier lors de sa 131ème Assemblée générale tenue à son siège à Douala.

La présentation de son rapport moral lors de la 131ème Assemblée générale du Groupement inter patronal du Cameroun (Gicam), le 28 juin dernier à Douala, a été l’occasion pour , de relever les nombreuses contraintes qui ralentissent et plombent la croissance des entreprises dans le pays. Pour le président du Gicam, « la reprise économique espérée et souhaitée par les entreprises après la Covid-19 n’a duré que le temps d’un semestre. Elle a rapidement été noyée par une pluie de difficultés au rang desquelles la crise inflationniste, la rigidité du système des prix homologués, les difficultés de transfert à l’étranger, la pression et des tracasseries fiscales, l’énergie et son insuffisance plus que visible pendant la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021. A cela s’ajoutent les déficits en matière de télécommunications, sans oublier les problèmes de circulations et de règlement de la dette intérieure ». Toute chose qui « aura contribué à accroître le nombre d’entreprises en souffrance et de petites et moyennes entreprises (PME) à bout de souffle », a-t-il poursuivi malgré l’absence des chiffres pour illustrer la situation. Selon le Gicam, le conflit russo-ukrainien met à mal la survie des entreprises et menace le quotidien des patrons. « Ces menaces touchent la capacitéd’approvisionnement des marchés et même la paix sociale », indique-t-on.

Le spectre 2020 plane à nouveau

De l’enquête de 2020 sur les impacts de la crise sanitaire de la Covid-19 sur les entreprises réalisée par le Gicam, il ressort que 44% des entreprises ont déclaré que leurs achats et approvisionnements sont directement affectés par la pandémie du Covid-19. Les entreprises industrielles et les grandes entreprises semblent être plus concernées que les entreprises de services et les PME. « En effet, 62% desgrandes entreprises affirment que leurs achats/approvisionnement sont affectées contre 38% chez les PME. De même 56% des entreprises industrielles indiquent que leurs achats/approvisionnements sont affectés contre 38% chez les entreprises de services », note la source. De même, 65% des entreprises ont déclaré que les commandes des clients sont directement affectées. Cette proportion est presque égale selon les deux grands secteurs considérés et selon la taille de l’entreprise.

En outre, 40% d’entre elles ont déclaré d’après l’étude du Gicam, « que leur production est directement affectée par les effetsde la pandémie du Covid-19 ». Toutefois, cette proportion masque de fortes hétérogénéités observées au niveau sectorielle et suivant la taille de l’entreprise. « 69% des entreprises industrielles affirment que leur production est directement affectée contre 26% seulement des entreprises de service », stipule le rapport d’enquête du Gicam. Or, « les grandes entreprises déclarent à 50% que leur production est directement affectée contre 36% chez les PME », poursuit la même source. Toute chose qui a des effets sur le chiffre d’affaires des entreprises. « 85% des entreprises estiment que leur chiffre d’affaires est directement affecté. Cette tendance semble être la même indépendamment des deux grands secteurs considérés », poursuit le Gicam.

On note néanmoins une démarcation des grandes entreprises. 92% d’entre elles estiment que leur chiffre d’affaires est directement affecté selon le Gicam. 77% des entreprises indiquent que leur chiffre d’affaires hors taxes du mois de mars 2020, est en baisse par rapport à la même période l’année dernière. « Cette proportion est plus importante chez les PME (83%) que les grandes entreprises (62%), et chez les entreprises de services (81%) que chez les entreprises industrielles (68%). Autrement dit, les PME et les entreprises de services subissent plus sévèrement l’impact du Covid-19 », note le rapport du Gicam.

Laisser un commentaire

Top