Vous êtes ici
Accueil > Finance > Des arnaqueurs usurpent l’identité d’Afriland First Bank

Des arnaqueurs usurpent l’identité d’Afriland First Bank

Dans un communiqué, la banque dénonce l’utilisation de son identité pour soutirer des informations aux internautes.

Afriland First Bank est victime d’une cyberattaque. Depuis quelques jours, des individus mal intentionnés usurpent l’identité de la banque à travers un lien donnant accès à une plateforme web. Selon des experts, cette manoeuvre vise à soutirer les données personnelles des internautes. Le mode opératoire utilisé consiste à miroiter de présumés gains aux internautes, en les invitant à participer à un pseudo-jeu en ligne lancé à l’occasion de la célébration fictive des 40 ans d’existence de la First Bank. Pourtant, tout ceci est faux.

La première banque camerounaise en termes de crédit octroyés à l’économie a rendu public un communiqué pour dénoncer cette pratique. Dans cette note d’information, Afriland First Bank tient à informer son aimable clientèle et le public de façon générale, qu’elle n’a organisé aucun jeu en ligne. « En outre, ayant ouvert notre première agence en 1987, nous devrions célébrer notre quarantenaire en 2027. Enfin, nous rappelons que toute information officielle émanant de nos services internes est systématiquement publiée sur notre site internet www.afrilandfirstbank. com et sur nos plateformes sociales. Nous dénonçons cette pratique frauduleuse orchestrée par des faussaires et sollicitons une fois de plus la vigilance du public face à la multiplication des réseaux d’arnaque dans l’espace digital », a indiqué la banque dans la note d’information. Afriland First Bank a tenu à remercier ses clients pour leur confiance, et tient à les rassurer quant à la protection optimale de leurs informations bancaires à travers des solutions de haute technologie et des mécanismes internes d’exécution sécurisée des transactions. Pour de nombreux observateurs, Afriland First Bank est victime de sa progression.

25% de parts de marché

Dans un document rendu public en 2020, le ministère camerounais des Finances révélait que cette holding financière a réalisé un total bilan de 1150 milliards de Fcfa en 2019, soit une hausse de 39 milliards par rapport aux 1011 milliards de Fcfa enregistrés un an auparavant. Sur les quinze banques en activité au Cameroun qui revendiquent un total de bilan global de 6472,40 milliards de Fcfa, la part d’Afriland First Bank est de 25%. Des chiffres qui le positionnent au second rang des meilleures banques en Zone Cemac, derrière le Groupe bancaire gabonais Bgfibank. Maillon important de l’économie nationale et dans la sous-région, la banque fondée par Paul K. Fokam fait partie des principaux établissements de crédit qui assurent le financement des Petites et moyennes entreprises (PME) qui représentent plus de 95% du tissu économique du pays pour un apport de 36% du PIB. D’après des chiffres, son apport au financement des PME se situait déjà à 618 milliards de Fcfa en 2018, à quoi l’on peut ajouter sa participation au financement des projets structurants. Des performances qui découlent des méthodes managériales mises en place par Alphonse Nafack, l’administrateur directeur général dont entre autres, l’extension du réseau, l’innovation avec un accent sur la digitalisation. Afriland First Bank entend consolider sa place de leader à travers ses 47 agences disséminées à travers le pays, ses guichets automatiques des billets (GAB) et ces Terminaux de paiement électronique.

Laisser un commentaire

Top