Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Entreprises > Eneo veut accroître son effectif de femmes techniciennes évalué à 7%

Eneo veut accroître son effectif de femmes techniciennes évalué à 7%

Le distributeur de l’énergie électrique au Cameroun, envisage d’augmenter ce taux en invitant les jeunes filles à s’engager dans les filières techniques et industrielles.

Les métiers techniques et industriels sont réputés être très sollicités par les hommes. Dans les entreprises industrielles, très peu de femmes sont représentées dans les domaines techniques. Pourtant, le monde de l’emploi est en quête de mixité. Dans l’optique d’apporter sa contribution à l’emploi des femmes, Energy of Cameroun (Eneo), distributeur de l’énergie électrique a décidé de s’engager d’avantage pour la promotion du genre. « On veut augmenter la quote-part des femmes techniciennes », a déclaré Eric Mansuy, son directeur général. Au cours d’une visite de travail au lycée technique de Koumassi la semaine dernière, le directeur général d’Eneo Cameroun a laissé entendre qu’il souhaite augmenter l’effectif des femmes techniciennes à Eneo, actuellement évalué à seulement 7%. « On veut que ce chiffre augmente et en allant à la source là où les filles sont formées aux métiers techniques, on peut les trouver. Eneo est une entreprise électrique, on a donc besoin d’électriciens, d’électriciennes, de mécaniciennes dans les barrages, donc on sait qu’on peut en trouver ici », a indiqué Eric Mansuy. Le Lycée Technique de Koumassi est parmi les établissements de Douala qui forment la jeune fille aux métiers techniques. Pour la journée de l’industrialisation organisée le 20 novembre 2021, les responsables d’Eneo ont choisi de l’aborder sous l’angle de la promotion du genre en venant à la rencontre des jeunes filles qui ont embrassé les filières techniques, principalement l’électricité. Derrière cette démarche ciblée, l’on apprend que l’objectif est de poursuivre sa transformation interne en améliorant la faible représentativité des femmes dans ses métiers techniques, et plus globalement rassurer ces jeunes filles car « elles ont fait le bon choix, un choix valide et plein d’opportunités ». La visite du directeur général d’Eneo Cameroun au Lycée technique de Koumassi va à coup sûr motiver les jeunes filles et contribuer à augmenter l’effectif des femmes dans les filières techniques. « Le passage des responsables d’Eneo dans cet établissement va contribuer à augmenter cet effectif et c’est important », affirme Elise Marlyse Nkeng, proviseur du Lycée technique de Koumassi, dont l’établissement compte environ 150 jeunes filles dans les filières industrielles.

Notons que, depuis 2014, Eneo Cameroon est dans une dynamique de transformation qui s’appuie sur plusieurs leviers dont la promotion du genre qui est un levier de réussite de cette entreprise. « En moins de 10 ans, le visage de notre entreprise s’est transformé avec une représentativité croissante des femmes à toutes les strates de l’entreprise. De 2017 à 2021, nos efforts ont permis une progression de près de 2% dans l’effectif féminin de l’entreprise par rapport à l’effectif global (de 24 à 26 %). Une évolution positive principalement portée par la forte présence des femmes dans les métiers commerciaux et support (plus de 50%). Cette progression s’observe également dans l’attribution des postes à hautes responsabilités et de même qu’au niveau décisionnel de l’entreprise », renseigne la communication d’Eneo. Dans un communiqué de presse rendu public à cet effet, elle indique que la politique d’Eneo est mature pour continuer à libérer le potentiel des femmes dans l’entreprise et en dehors. Depuis 2014, Eneo a recruté près de 1 500 salariés. L’entreprise est engagée sur le chemin de la modernisation via la transformation technologique de ses métiers avec comme exemple les compteurs intelligents (prepaid et postpaid), l’agence en ligne MyEasyLight, les paiements mobiles. L’entreprise a l’ambition d’être un modèle d’employeur digital et humain.

Laisser un commentaire

Top