Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Finance > Hausse de 8% de la dette du Cameroun

Hausse de 8% de la dette du Cameroun

Selon un rapport de la Caisse Autonome d’amortissement, elle estimée à 11.109 milliards de Fcfa au 30 septembre 2021.

Au 30 septembre 2021, l’encours de la dette du secteur public Camerounais est estimé à 11.109 milliards de Fcfa soit 42,5% du PIB. L’information est contenue dans une note de conjoncture de la Caisse autonome d’amortissement (CAA). Selon ladite note, la dette publique du Cameroun a augmenté de 0,3% par rapport au mois d’août, de 3,3% en glissement trimestriel et de 8% en glissement annuel. Par rapport à la situation au 31 décembre 2020, cette dette enregistre une croissance de 6,9%. Il ressort de ce rapport que la dette du secteur public continue à suivre sa tendance haussière du fait « principalement des décaissements des appuis budgétaires dans le cadre du nouveau Programme Economique et Financier (PEF 2021-2024) auprès du FMI et de la Banque mondiale ; de la prise en compte de nouvelles conventions de dette intérieure, et des émissions plus prononcées des titres publics », justifie le rapport.

A cette même date, la note révèle que la dette du secteur public est constituée de 91,9% de dette directe et garantie par l’Administration Centrale et 8,1% de dette des Etablissements et Entreprises Publics. Cette composition est « légèrement différente » de celle du trimestre précédent (à fin juin 2021) qui était de 91,5% de dette directe et garantie par l’Administration Centrale et 8,5% de dette des Etablissements et Entreprises publics.

Par ailleurs, l’encours de la dette directe de l’Administration Centrale est évalué à 10 182 milliards, soit une augmentation de 0,3% par rapport à fin août 2021, de 3,6% en glissement trimestriel et de 8,6% en glissement annuel. « Cet encours est composé de 71,9% de dette extérieure, de 28,1% de dette intérieure, y compris les Restes à Payer de plus de 3 mois ; contre une composition au 31 juin 2021 de 70,9% de dette extérieure et 29,1% de dette intérieure, y compris les Restes à Payer de plus de trois mois », note le rapport de la CAA.

L’encours de la dette avalisée par l’Administration Centrale est évalué à 25 milliards de Fcfa, soit 0,1% du PIB. Il est stable en glissement mensuel et trimestriel et enregistre une baisse de 34,8% en glissement annuel. La dette des Entreprises et Etablissements publics est évaluée à 902 milliards de Fcfa et représente 3,4% du PIB, en hausse de 0,3% en glissement mensuel, et quasiment stable en glissement trimestriel.

Laisser un commentaire

Top