Vous êtes ici
Accueil > Finance > La Bdeac mobilise près de 107 milliards de Fcfa

La Bdeac mobilise près de 107 milliards de Fcfa

Les résultats ont été rendus publics le 5 janvier 2020 à Brazzaville par Fortunato Ofa Mbo Nchama le président de la Banque.

106,791 milliards de Fcfa. C’est le montant que la Banque Africaine de Développement de l’Afrique Central (Bdeac) a mobilisé dans l’«emprunt obligataire Bdeac 5,45% 2020-2027 » soit 100,6%. Le résultat de cette levée de fonds a été rendu public au cours d’une conférence de presse qui se tenait en visioconférence à Brazzaville le 5 Janvier 2020 et présidée par Fortunato Ofa Mbo Nchama le président de l’institution financière sous régionale. Au cours de la rencontre qui a duré plus de 45 min, le président Ofa a révélé que les banques ont apporté 88 milliards de Fcfa soit 82,4%, les compagnies d’assurances 8,275 milliards de Fcfa soit 7,7%, les Etablissements de microfinance 998,1 millions de Fcfa soit 0,9%, les Fonds et pensions 2,010 milliards de Fcfa soit 1,9%, les personnes physiques 6,008 milliards soit 5,6% et autres personnes morales 1,5 milliards soit 1,4%. La mobilisation par pays fait ressortir que le Cameroun arrive en tête avec 78,4 milliards de Fcfa, suivi de la Guinée Equatoriale 10,1 milliards, puis du Congo 9,150 milliards, le Tchad 5,95 milliards, le Gabon 4,4 milliards et la RCA 130 millions de Fcfa.

La Bdeac vient ainsi de boucler avec succès la première opération d’emprunt d’une série de trois. Approuvé par son Assemblée générale à fin novembre 2020, le programme d’emprunt obligataire de la Bdeac porte sur un montant de 300 milliards de Fcfa pour les trois prochaines années. C’est donc une première vague qui vient de s’achever avec brio. Cette première vague avait émise du 21 au 29 décembre 2020 sur le marché financier sousrégional une opération d’emprunt obligataire par Appel Public à l’Epargne (APE) pour un montant 100 milliards de Fcfa.

Dans son propos liminaire, le président Fortunato-OFA Mbo Nchama est revenu sur l’opportunité qu’offre cette opération à la communauté des investisseurs, notamment l’engrangement des plus-values tout en contribuant au développement de nos économies. « Cette levée de fonds sur marché financier local permettra de réduire le recours aux ressources du marché international et réduire par la même occasion le transfert des devises occasionnées par le remboursement des emprunts extérieurs », a déclaré le président Ofa.

En effet, les fonds mobilisés seront rémunérés au taux de 5,45% net et serviront à financer les projets des secteurs privé et public avec les ressources adaptées en termes de maturité, de différé et de taux. En outre, ils permettront de financer la mise en oeuvre des projets intégrateurs prioritaires du Programme Economique Régional de la Cemac, en monnaie locale. Au nombre des secteurs qui seront impactés, mentionnons ceux de l’Education, du Service et Tourisme, de l’Agro-industrie, de l’Agro-pastoral, des Finances, de la Santé, du Transport, de l’Energie, des Télécommunications, de l’Eau et de l’Assainissement.

Laisser un commentaire

Top