Vous êtes ici
Accueil > Actualité > La dette, la CAN 2021 et l’Apee à l’Assemblée Nationale

La dette, la CAN 2021 et l’Apee à l’Assemblée Nationale

La troisième session ordinaire de l’année consacrée principalement à l’examen et au vote de la loi de Finances du prochain
exercice s’ouvre ce jour.

C’est un agenda particulièrement chargé qui attend les députés et sénateurs dès le 11 novembre 2021, date de l’ouverture officielle de la troisième session ordinaire du Parlement pour le compte de l’année législative en cours. Principalement consacrée à l’examen et l’adoption du projet de loi de Finances pour le prochain exercice, cette session s’annonce intense en activités. Au lendemain de l’ouverture officielle de ladite session, la représentation nationale devra éplucher le projet de loi de règlement de l’exercice 2020, qui aurait déjà été soumis à l’Assemblée nationale selon des sources bien introduites. Une grande première qui augure un agenda très chargé du côté du palais des congrès de Yaoundé, où vont se dérouler les travaux en attendant la fin des travaux de construction du nouvel édifice devant abriter l’Assemblée Nationale. Gaston Komba, le secrétaire général de cette institution, l’a clairement indiqué au cours d’une séance de travail avec les professionnels des médias à Yaoundé, le 9 novembre dernier.

LA SND 30, LA DETTE ET LA RE-CONSTRUCTION DU NO-SO PREOCCUPENT

Trois séances plénières spéciales sont prévues, en dehors des traditionnelles séances réservées à la présentation des projets de loi reçus du gouvernement et de leur adoption au cours de cette session budgétaire. La première sera consacrée à la présentation de la Stratégie nationale de développement (SND) 2020-2030 par le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey. Il sera question pour le gouvernement d’édifier les élus sur ses enjeux.

D’autre part, les plans de développement et de reconstruction des régions du Nord-Ouest, du Sud-Ouest et de l’Extrême Nord vont être au menu des échanges entre les membres du gouvernement concernés par ceux-ci et les députés et sénateurs. Pour le secrétaire général de l’Assemblée nationale, cette initiative s’inscrit dans les prérogatives dévolues au parlement. « Outre l’examen et le vote des lois, ainsi que du contrôle de l’action gouvernementale, l’institution se veut être également une force de proposition », a-t-il indiqué pour justifier la pertinence de la thématique. D’autant plus que ces trois régions sont en proie à des crises sécuritaires.

La dernière séance sera dédiée à la dette et aux dépenses fiscales. « Une dette est un lien générationnel qui se doit d’être soutenable. Car, le niveau de l’endettement a grimpé ces derniers temps », justifie le secrétaire général de l’Assemblée nationale susmentionné.

LA CAN 2021 ET LES APEE AU RENDEZ-VOUS

La présente session consacrée au budget va connaitre l’organisation de 6 séances d’information et d’échanges entre des membres du gouvernement sollicités et les membres des commissions parlementaires concernées par les sujets susmentionnés. Déjà dès le 18 novembre 2021, le ministre des Sports et de l’éducation physique (Minsep), Pr Narcisse Mouelle Kombi devra présenter le contenu de l’accord-cadre relatif à la signature de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2021) qui démarre dès le 9 janvier 2022. Après lui, ce sera le tour de son collègue du Tourisme et des loisirs (Mintoul), Bello Bouba Maïgari de présenter les retombées socio-économiques de cette compétition africaine.

La question de la gestion des associations des parents d’élèves et enseignants (Apee) fera l’objet d’échanges entre les députés et les ministres de l’Education de base (Minedub) et des Enseignements secondaires (Minesec). Il est question pour la représentation nationale de faire la lumière sur cette problématique qui ne cesse de créer la polémique à chaque rentrée scolaire.

L’autre sujet qui va être débattu au sein du parlement est celui relatif au cadre législatif et réglementaire des normes. Certains consommateurs rencontrés ne sont plus sûrs de la qualité des produits qui leurs sont vendus. Allusion est ainsi faite aux produits contrefaits qui inondent les marchés parfois en toute impunité. Toute chose qui sape les efforts de développement consentis. Le ministre des Mines, de l’industrie et du développement technologique (Minmidt) devra présenter le plan de bataille de son département ministériel pour endiguer ce fléau.

Enfin, les deux autres séances seront consacrées notamment à la nature des conventions et traités sur la législation intérieure qui va être expliquée par Lejeune Mbella Mbella, le ministre des Relations extérieures (Minrex), tandis Joseph Beti Assomo, son collègue de la Defense va présenter le statut et la contribution du Génie militaire aux efforts de développement.

Laisser un commentaire

Top