Vous êtes ici
Accueil > Finance > La diversification des voies d’approvisionnement préoccupe

La diversification des voies d’approvisionnement préoccupe

La problématique a été évoquée par le ministre des Finances Henri Marie Dondra lors de la celebration de la Journée de la Douane.

En dépit de la crise, la douane centrafricaine a collecté 58 milliards de Fcfa de recette pour le compte du Trésor de la RCA en 2020. L’information a été donnée par Frédéric-Théodore Inamo, le directeur général des Douanes et des droits indirects (Dgddi) lors de la célébration de la Journée internationale des Douanes 2021 le 26 janvier. A en croire le Dgddi, en dépit de la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19, la douane centrafricaine a atteint son objectif en termes de collecte des recettes en 2020. « Sur 51 milliards de recettes en cash, nous avons pu mobiliser au moins 58 milliards, soit un taux de réalisation de 113,41% », a-t-il précisé. Au plan numérique, le DG a annoncé la quasi dématérialisation de l’ensemble des procédures douanières répondant aux standards internationaux. Cette dématérialisation passe selon lui, également par la migration de Sydonia++ devenue obsolète vers le nouveau logiciel dit Sydonia Word. Eu égard à ce qui précède, le ministre Henri-Marie Dondra a, dans sa déclaration à l’occasion de la commémoration de ladite journée, invité les administrations douanières à se lancer de plain-pied dans la transformation numérique au niveau des frontières, en favorisant tout particulièrement la dématérialisation par l’utilisation des nouvelles technologies numériques, en assurant la relance économique, facilitant les échanges intracommunautaires et en valorisant le capital humain.

En effet, la célébration de la Journée internationale des Douanes 2021 s’est déroulée dans un climat particulier en RCA. En raison de la crise sécuritaire que traverse le pays, l’Etat a déclaré la guerre aux assaillants qui écument une partie du territoire nationale. La commémoration de cette année ne s’est limitée qu’ à la déclaration du ministre des finances et du budget Henri-Marie Dondra, puis aux échanges entre les cadres douaniers autour du thème : «relance, renouveau, résilience et la douane au service d’une chaine logistique durable», et enfin, au bilan des activités de la douane centrafricaine pour l’année 2020.

10 milliards de Fcfa de perte suite au blocage du corridor en janvier

La Journée de la Douane a aussi donné l’occasion au gouvernement centrafricain de remettre sur la table, le sujet relatif à la diversification des voies d’approvisionnement de la République centrafricaine. Selon les sources du Trésor, le blocus imposé sur le corridor Bangui-Beloko, suite au regain de l’insécurité sur cet axe, fait perdre environ 10 milliards de Fcfa au trésor public pour ce mois de janvier. Engendrant dans le même temps, une augmentation anarchique et exponentielle des prix sur le marché.

Toutes choses qui ont poussé le ministre Dondra à entamer avec ses proches collaborateurs des réflexions sur la situation. Avec pour objet de proposer au gouvernement un plan B, permettant le ravitaillement du pays de « Zo Kwe Zo » à partir des deux Congo et du Soudan. Selon certains experts, l’enclavement de la RCA et son ravitaillement en produits en tous genres, est accentué par l’insuffisance des infrastructures de transport reliant le pays aux pays limitrophes. Le réseau fluvial comporte plus de 2 800 km de voies de désenclavement navigables, dont notamment l’axe Bangui-Brazzaville, via l’Oubangui, et la voie Mossaka-Nola par la rivière Sangha. Pour le ministre Dondra, il est « inconcevable » que depuis l’Indépendance du pays à ce jour, l’Etat centrafricain mise seulement sur l’axe Bangui-Beloko pour se ravitailler. « Cette crise doit être regardée comme une opportunité à saisir pour mettre en place de nouvelles voies de communication au bénéfice des populations », a déclaré l’argentier centrafricain.

Laisser un commentaire

Top