Vous êtes ici
Accueil > Finance > L’avenir de la Carte Rose Cemac en débat à Brazzaville

L’avenir de la Carte Rose Cemac en débat à Brazzaville

C’est à la faveur de la 24ème session ordinaire du Conseil des Bureaux de ce système qui s’achève le 22 janvier 2021.

La 24ème session ordinaire du Conseil des Bureaux du système de la Carte Rose Cemac a été ouverte le 18 janvier 2021 à Brazzaville par Ludovic Ngatsé, le ministre délégué au Budget, représentant le ministre congolais des Finances et du Budget. Les travaux qui s’achèvent le 22 janvier 2021 permettront aux participants venus du Gabon, de la République Centrafricaine, du Congo, du Tchad, de la Guinée équatoriale et du Cameroun de travailler sur plusieurs points inscrits à l’ordre du jour à savoir : le renouvellement du bureau du Conseil des Bureaux ; la présentation du Rapport d’activités du Secrétariat général permanent et des Bureaux nationaux ; l’examen et approbation des comptes financiers de l’exercice 2020 dont l’Etat d’exécution budgétaire du Secrétariat général permanent au 31 décembre 2020, le Rapport de la Commission de contrôle et de vérification des comptes sur l’exécution budgétaire du Secrétariat général permanent au 31 décembre 2020, l’Affectation des résultats ; l’examen et approbation du projet de budget de l’exercice 2021; Commission d’Arbitrage des sinistres frontaliers…

Ouvrant les travaux le 18 janvier 2021, le ministre délégué au Budget a noté avec intérêt le discours bilan d’Elie Mbadinga, Président du Conseil des Bureaux de la Carte Rose Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). « Vous avez conclu une convention de partenariat avec votre institution soeur, la Carte Brune Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao). J’ose croire qu’avec le développement croissant des échanges commerciaux entre nos deux zones, Cemac et Cedeao, les ressortissants de la zone Cemac, victimes et ayants-droits d’accidents automobiles survenus dans la zone Cedeao, trouveront dans ce partenariat, la réponse appropriée aux dommages qu’ils auront subis », a-t-il déclaré.

Le ministre Ludovic Ngatsé a salué également la détermination des membres des Bureaux nationaux. « Votre organisation a évolué à la fois sur le plan interne, qu’externe faisant de la Carte Rose Cemac, un puissant outil efficace et bien rodé pour soutenir et accompagner l’intégration sous-régionale, notamment sur le plan de l’assistance aux victimes d’accidents de la circulation routière transfrontalière et de la facilitation du règlement des sinistres transfrontaliers », a-t-il indiqué.

Laisser un commentaire

Top