Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Le C2D impulse le développement à Bertoua

Le C2D impulse le développement à Bertoua

Avec 22,38 milliards de Fcfa, ce mécanisme de financement a permis d’aménager 18,4 km de route, de construire plus de 250 boutiques et d’installer 60 candélabres solaires autonomes dans la capitale régionale de l’Est.

Grâce au « Programme C2Durbain capitales régionales », la ville de Bertoua présente un nouveau visage. La voirie urbaine jadis chaotique, a cédé la place à une circulation plus fluide. La plupart des travaux prévus dans ce programme engagés depuis 2018 sont presque achevés. Ce qui donne déjà satisfaction aux habitants de la ville. « Avant l’aménagement de ces routes, j’allais au garage presque toute les semaines. Depuis quelques mois, les routes dans la ville sont devenues praticables », confie Roland Ndinda, conducteur de moto dans la ville de Bertoua. Ce constat a été également fait par les hommes des médias au cours duvoyage de presse effectué du 2 au 4 novembre 2021 sous l’égide du Secrétariat technique d’appui dédié à l’exécution du Contrat de Désendettement et de Développement (Stade-C2D). Les automobilistes et les populations prennent plaisir à rouler dans la ville de Bertoua. Les 18,4 km de chaussée réalisés en béton compacté au rouleau donnent un nouveau visage et améliorent déjà la mobilité urbaine.

En marge de la voirie urbaine, la ville de Bertoua bénéficie également d’équipements marchants. « Nous avons terminé avec la construction du marché Mokolo 2 qui comprend 202 boutiques avec 4 hangars de vivres frais. Nous sommes entrain de construire un espace commercial qui va contenir un volet supermarché avec des bâtiments annexes où on aura une centaine de boutiques. Entretemps, nous avons réalisé les travaux de construction des autres espaces marchands au marché central de Bertoua, notamment des boutiques avec des ilots de divertissements, au total 53 boutiques et 15 boutiques dans les carrefours Cenajes et Camwater. Ce volet affiche un taux de réalisation de 80% », a expliqué Alain Gbaman Dogoua, coordonnateur de la cellule locale de suivi du« Programme C2D-urbain capitales régionales.

Par ailleurs, le C2D Capitales régionales a également contribué à améliorer les services urbains de proximité, notamment la construction de 6 blocs toilettes dans les lieux publics, 10 latrines, 11 forages et 10 dispositifs de lave-mains dans les écoles et l’installation de 60 candélabres solaires autonomes dans certains quartiers de la ville.

Pour les responsables de la ville, le regard est désormais tourné vers la protection de ce patrimoine. « Les mesures seront prises au niveau de la communauté urbaine pour le suivi de tous les investissements qui ont été faites pour la modernisation de la ville. Nous demandons aux populations de faire preuve de civisme sur ces infrastructures », a revélé Guiwa Ndombe Thiery Narcisse, secrétaire général de la Communauté urbaine de Bertoua.

Evalué à 80 milliards de Fcfa , le « Programme C2D-urbain capitales régionales » financé par l’Agence française de développement (AFD) vise à améliorer les infrastructures urbaines pour ralentir l’exode vers Yaoundé et Douala et contribuer au développement économique dans les régions. Il a également pour but de renforcer les compétences locales en matière de développement urbain et ainsi que l’appropriation des chantiers par les populations.

REACTIONS

Alain Gbaman Dogoua, coordonnateur de la cellule locale de suivi du« Programme C2D-urbain capitales régionales »
« La plupart des travaux sont globalement achevés »

Quel est le bilan des travaux déjà réalisés par ce programme ?

Au démarrage, le programme prévoyait quatre composantes, notamment infrastructures, voirie, équipements marchants, services urbains de proximité et espaces publiques. La composante service urbains de proximité a été exécutée à 100% pour ce qui a été prévu, c’est- à-dire 10 latrines dans les écoles, 6 toilettes publiques, 60 candélabres solaires. Ce volet a été exécuté à 100%. En revanche, nous avons eu un ajout, notamment la réalisation des forages d’eau potable avec pompe à motricité humaine dans ces différents écoles, parce qu’il se posait un problème de lavage de mains. Les écoles n’étant pas connectées au réseau Camwater. Nous avons évacué ce volet avec une plus value. En ce qui concerne le volet espace public, qui comportait au départ la réalisation de trois jardins et la construction des ateliers municipaux qui abritent en ce moment le siège de la cellule du C2D. On peut situer le taux d’avancement de ce volet à 80% parce que les ateliers municipaux sont complètement achevés et réceptionnés, nous les utilisons même déjà. Il reste à achever les travaux sur les jardins qui d’ici la fin de cette année seront totalement achevés. S’agissant du volet équipement marchant, qui consistait à la réalisation de certains équipements générateurs de revus pour le compte de la Communauté urbaine de Bertoua. En ce moment nous avons terminé avec la construction du marché Mokolo 2 qui comprend 202 boutiques avec 4 hangars de vivres frais. Nous sommes entrain de construire un espace commercial qui va contenir un volet supermarché avec des bâtiments annexes où on aura une centaine de boutiques. Entretemps, nous avons réalisé les travaux de construction des autres espaces marchands au marché central de Bertoua, notamment des boutiques avec des ilots de divertissements, au total 53 boutiques et 15 boutiques dans les carrefours ( Cenajes et Camwater) . Ce volet affiche un taux de réalisation de 80%.

Tous les projets sont-ils déjà réalisés au niveau du volet équipement marchant?

Il y a des projets que nous n’avons pas pu réaliser sur ce volet, à savoir le projet de construction du marché historique qui a été différé pour le premier trimestre 2021, et le projet de construction de l’abattoir dont l’absence de financement n’a pas permis le démarrage. Il y a également la construction des gares routières des entrées Est et Ouest de la ville de Bertoua. Nous avons limité l’aménagement des sites seulement à la construction des clôtures pour la sécurisation. Pour ce qui concerne la voirie urbaine, au départ on avait reçu les financements pour 14 km, mais finalement nous avons réalisé 18 km avec des économies réalisées sur certains aspects du projet. Ce volet est complètement achevé et réceptionné. Ce sont des routes en béton compacté au rouleau (BCR).

Guiwa Ndombe Thiery Narcisse, Sg de la Communauté urbaine de Bertoua
« La CUB va assurer le suivi de ces infrastructures »

Bertoua est une ville en plein chantier et en pleine mutations grâce au programme C2D Capitales régionales. L’ensemble des réalisations ainsi faites donnent un nouveau visage à la capitale régionale de l’Est. Certains de ces projets déjà achevés et d’autres en cours de réalisation viennent donner une nouvelle image dans notre belle cité. Les mesures seront prises au niveau de la communauté urbaine pour le suivi de tous les investissements qui ont été faits pour la modernisation de la ville. Nous demandons aux populations de faire preuve de civisme sur ces infrastructures. Elles ont été faites pour elles, il n’est donc pas question qu’elles les détruisent.

Laisser un commentaire

Top