Vous êtes ici
Accueil > Finance > Le Cameroun et la BAD font le point de leur coopération

Le Cameroun et la BAD font le point de leur coopération

Le nouuveau directeur général du Bureau régional Afrique centrale de l’institution financière Serge Nguessan, a été reçu en audience par le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, le 6 juillet 2021.

Le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, a reçu en audience Dr. Serge Nguessan, le nouveau directeur général du Bureau régional Afrique centrale de la Banque Africaine de Développement (BAD) le 6 juillet 2021. Selon la BAD, la visite de son nouveau patron en Afrique centrale visait deux objectifs. Premièrement, il était question de venir se présenter au vice-gouverneur de la BAD au Cameroun qui est le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motaze. Deuxièmement, échanger avec le membre du gouvernement sur la coopération entre le Cameroun et la BAD, et surtout « sur la façon de travailler ensemble afin d’avoir plus d’impact sur les différents chantiers », a déclaré Dr Nguessan.

A la tête d’une forte délégation de responsables, le patron de la BAD en outre indiqué : « il était important de venir écouter le ministre des Finances, pour qu’il puisse nous dire exactement comment est-ce que le processus de financement d’abord en interne au niveau du Cameroun est en place, et quel peut être la contribution de la Banque Africaine de Développement dans ce processus de financement ». Et d’ajouter « on a insisté sur le terme préparation des opérations. Il faut que nous arrivions à avoirs des opérations matures pour le Cameroun de telle sorte que, leur mise en œuvre se fasse très rapidement et que les populations puissent bénéficier de ces grands investissements qui sont fait aussi bien par l’Etat camerounais que la Banque Africaine de Développement ».

Selon le ministre des Finances, la BAD est un partenaire important pour le Cameroun, au regard de divers projets infrastructurels qu’elle finance dans le pays à l’instar de la 3e phase du Programme d’appui au développement du secteur des transports : aménagement de la route nationale N°11, la Ring Road. « Cette audience nous a permis de faire le tour d’horizon de notre coopération, de passer en revue le niveau des projets qui sont financés par cette illustre institution et, de poser les jalons pour l’avenir », a déclaré l’argentier camerounais.

La mission de la BAD est ainsi repartie rassurée par la maitrise des dossiers et des sujets discutés avec le Minfi, afin de favoriser ce grand mouvement de transformation des grandes infrastructures économiques que le BAD finance au Cameroun. En effet, le portefeuille des projets financés par cette institution financière continentale dans le pays est évalué à 1 340 milliards de Fcfa pour une trentaine de projets.

Laisser un commentaire

Top