Vous êtes ici
Accueil > Finance > Le Congo prépare sa stratégie de remboursement

Le Congo prépare sa stratégie de remboursement

C’est à la faveur de la tenue du Comité national de la dette publique du pays qui s’est réuni le 9 juillet 2021 à Brazzaville, sous la présidence du ministre en charge des Finances.

Le Comité national de la dette publique du Congo s’est réuni le 9 juillet 2021 à Brazzaville, sous la présidence de Rigobert Roger Andely, ministre des Finances, du Budget et du Portefeuille public, et de la vice-présidence de Madame Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, ministre de l’Economie, du plan, de la statistique et de l’intégration régionale. Au cours de cette séance, le Comité a examiné une réflexion concernant le traitement de la dette, aussi bien de la dette publique que de la dette intérieure. « Cette réflexion sera matérialisée par une Stratégie qui sera adoptée par le Comité, d’ici le 31 août 2021. Cette Stratégie sera annexée au budget 2022, après validation par le Gouvernement. Les actions prévues sont : premièrement, le Plan d’apurement de la dette intérieure. Deuxièmement, l’Analyse de la viabilité de cette dette (c’est-à-dire l’évaluation des niveaux de la dette en rapport avec les standards internationaux) », a déclaré Théodore Ikemo le directeur général de la Caisse congolaise d’amortissement (CCA).

Selon la Caisse congolaise d’amortissement (CCA), la dette publique du Congo a atteint 6016,5 milliards de Fcfa au 31 décembre 2020, soit 98% du PIB. D’après la même source, cette dette était estimée à 6134,9 milliards de Fcfa en 2019, soit 92% du PIB (6 663 milliards de Fcfa, Ndlr) et 20% en 2010. Selon la note de conjoncture, la hausse du taux d’endettement à 98% est due à la reprise de la croissance et à l’augmentation des recettes budgétaires. La dette publique congolaise est composée de 63% de dette extérieure et 37% de dette intérieure. Dans les détails, la situation de la dette laisse entrevoir un encours de la dette extérieure hors arriérés de 2 992,75 milliards et des arriérés de 774,66 milliards. Soit 3 767,4 milliards de Fcfa de dette extérieure. La dette intérieure dette intérieure qui est de 2 249 080 milliards est repartie en 890,67 milliards d’encours hors arriérés et 1 358,4 milliards. Après avoir assisté à l’échange téléphonique au sommet entre les présidents Denis Sassou Nguesso du Congo et Xi Jinping de la Chine le 21 juin 2021, le ministre Rigobert Roger Andely a clarifié, au cours d’une interview à la presse, la situation de la dette du Congo vis-à-vis de la Chine.

Selon l’argentier congolais, la dette du Congo vis-à-vis de la Chine s’élève à 1325 milliards de Fcfa, soit 1100 milliards de Fcfa pour la partie bilatérale, et 225 milliards de Fcfa pour la partie commerciale due aux sociétés chinoises. Cette dette représente la contrepartie des travaux réalisés par la Chine au Congo, ces dernières années, pour doter le pays en infrastructure de base, notamment la Route nationale N°1 (RN1) Brazzaville/Pointe-Noire, les Tours jumelles, le nouveau Parlement, etc. Cette dette, qui a pourtant fait l’objet d’une restructuration fort appréciée du gouvernement congolais de la part de la Chine, le 29 avril 2019, a poursuivi Rigobert Roger Andely, ne permet pas encore au pays de remplir les critères de soutenabilité de la dette dont le respect ouvre la voie à la conclusion d’un Programme avec le Fonds monétaire international (FMI), la crise sanitaire due au Covid-19 ayant, en effet, annihilé l’impact bénéfique de cette restructuration. Outre ce point, les membres du comité ont abordé les sujets sur le Rapport semestriel du Programme d’activités 2021 et la projection des activités du second semestre de l’année en cours.

Laisser un commentaire

Top