Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Le Japon au chevet du Cameroun

Le Japon au chevet du Cameroun

L’empire du soleil levant vient de mettre à la disposition du pays un montant d’un milliard de Fcfa pour soutenir les personnes vulnérables dans les régions en proie à une crise humanitaire.

Les personnes vulnérables dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord, de l’Adamaoua, de l’Est, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest en proie à une crise humanitaire, verront leur situation alimentaire s’améliorer dans les prochains jours. Ceci grâce à l’élan de coeur de la République du Japon qui vient de mettre à la disposition du Cameroun, un montant d’un milliard de Fcfa pour accompagner les populations de cette partie du pays dans le cadre de la lutte contre l’insécurité alimentaire. A la manoeuvre pour la signature de la convention y relative, l’ambassadeur du Japon au Cameroun, Tsutomu Osawa et la représentante et directrice pays du Programme alimentaire mondiale (PAM)) au Cameroun, Wanja Kaari, en présence du directeur général de la Coopération et de l’intégration régionale au ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat), Charles Assamba Ongodo. « Le Japon accorde une grande importance à la coopération dans le domaine de la sécurité alimentaire. Le gouvernement a décidé de financer ce projet en collaboration avec le PAM pour améliorer la situation alimentaire des populations vulnérables du Cameroun », a indiqué le diplomate nippon.

Ce soutien arrive au moment où la situation humanitaire continue de s’aggraver au Cameroun. Dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, les tensions et la violence perturbent les activités de production. A l’Extrême-Nord, des groupes terroristes font irruption dans les villages à proximité de la frontière avec le Nigeria. Du fait des violences en République centrafricaine, les régions de l’Est, de l’Adamaoua et du Nord accueillent un grand nombre de réfugiés. Des facteurs qui contribuent à fragiliser la sécurité alimentaire dans le pays. Selon l’ambassadeur du Japon, ce financement vise à soutenir les groupes vulnérables.

Comme l’a souligné la représentante et directrice pays du PAM, cette contribution nippone va permettre à l’organisation qu’elle dirige de se procurer des denrées alimentaires telles que le riz, les super céréales et les pois cassés jaunes pour renforcer son panier alimentaire. Cette aide est destinée à 185.468 personnes vulnérables, dont les enfants d’âge scolaire, les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que les personnes vivant avec le VIH. « Alors que nous nous dirigeons vers le déploiement de notre plan stratégique quinquennal, des par tenaires comme le gouvernement du Japon sont plus que jamais nécessaires pour assurer une fourniture adéquate d’interventions vitales et qui changent des vies au Cameroun », a ajouté Wanja Kaari. Selon cette dernière, à ce jour, l’enveloppe globale apportée par le Japon pour soutenir les activités du PAM dans le pays s’élève à plus de 8,5 milliards de Fcfa.

Laisser un commentaire

Top