Vous êtes ici
Accueil > Finance > Le ministre tchadien des Finances rencontre les investisseurs

Le ministre tchadien des Finances rencontre les investisseurs

Tahir Hamid Nguilin a fait une tournée à cet effet dans la sous-région du 2 au 4 mars 2021.

Pour l’année 2021, la Tchad estime son besoin de financement à près de 432 milliards de Fcfa. Ce besoin est composé du Solde budgétaire global (y compris dons) de 148,945 milliards de Fcfa, recapitalisation et créances bancaires de 10 milliards Fcfa, Banque centrale 28 milliards Fcfa, prêts banques commerciales 9 milliards Fcfa, amortissement de la dette 151 milliards Paiement des Arriérés 85 milliards. Pour financer ce besoin de financement, le Tchad sollicite les banques et spécialistes des valeurs de la Cemac. Pour y parvenir, Tahir Hamid Nguilin le ministre tchadien des Finances et du Budget s’est rendu à Libreville et à Douala du 2 au 4 mars 2021.

Dans la capitale gabonaise, l’argentier tchadien s’est rendu au siège de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf), où il a rencontré les responsables dont l’ambassadeur Nagoum Yamassoum, le président de la Cosumaf et les Spécialistes en valeur du Trésor (SVT) installés à Libreville parmi lesquels Bgfibank Gabon et Banque Internationale pour Le Commerce et l’Industrie Du Gabon (Bicig). A Douala, le ministre Tahir Hamid a échangé avec les dirigeants des banques, des Etablissements de Crédit du Cameroun, l’Association professionnelle des établissements de crédit du Cameroun (Apecam), les responsables des sociétés d’assurance du Cameroun, réunis au sein de l’Association des sociétés d’assurance du Cameroun (Asac) et ceux des sociétés de bourses.

Au menu des échanges, la mobilisation des Financement. Selon des sources, le ministre des Finances du pays de Toumaï a sollicité la participation des SVT au financement de l’économie tchadienne. « Le gouvernement du Tchad va émettre des titres publics sur le marché de la Beac. Nous souhaitons que ces titres soient courus. Notre pays souhaite lever de l’argent sur les différents marchés. Pour atteindre nos objectifs, nous avons pensé à rencontrer les acteurs financiers de la Cemac, afin de leurs présenter les atouts de l’économie tchadienne, leur donner les gages de notre caution », a déclaré le ministre tchadien des Finances.

Selon la loi de Finances 2021, le Tchad va émettre 130,776 milliards de Fcfa de titres publics, recevoir des prêts pour des projets de 155,919 milliards. Le pays souhaite contracter aussi des prêts non bancaires de 32, 250 milliards et 66 milliards de Fcfa dans le cadre du programme FEC.

Laisser un commentaire

Top