Vous êtes ici
Accueil > Finance > Le PIB de la Guinée Equatoriale en hausse de 1,9%

Le PIB de la Guinée Equatoriale en hausse de 1,9%

L’information est contenue dans la note de conjoncture de l’Institut national de la statistique du 15 septembre 2021.

Le directeur général de l’Institut national de la statistique (Inege), Ricardo Nsue Ndemesogo Obono, a publié la note de conjoncture de la Guinée équatoriale correspondant au deuxième trimestre de l’année 2021. C’était au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue le 15 septembre 2021 à Malabo. Selon ladite note, au deuxième trimestre 2021, le PIB de la Guinée équatoriale a connu une baisse de 2,9% par rapport au même trimestre de l’année précédente, en raison de la baisse du PIB pétrolier. (- 1,4 %) et du PIB non pétrolier (-4,9 %). En effet, la baisse du PIB pétrolier reflète la baisse de la production de pétrole brut (-7,7%). La contraction du PIB hors pétrole est due à la baisse des dépenses publiques (-12,4%), de la masse monétaire (-7,0%) et à la hausse du niveau général des prix (1,8%). Par rapport au premier trimestre 2021, on estime que le PIB au deuxième trimestre a progressé de 1,9% en raison de « la hausse du PIB pétrolier (+ 1,6%) et du PIB non pétrolier (+ 2,2%) ». En effet, l’Inege explique la hausse du PIB pétrolier « par l’augmentation de la production d’hydrocarbures (+ 13,0 %) », conséquence de la relance et/ou de l’augmentation de la production de certains produits (condensats, méthanol et gaz naturel liquéfié (GNL), après le démarrage du Projet de monétisation du gaz de Guinée Equatoriale (Remplissage). La croissance du PIB hors pétrole est le résultat de l’augmentation des dépenses publiques (+ 57,2%) et de la masse monétaire (+ 0,8%).

Augmentation de 13% de la production d’hydrocarbures

Dans le même temps, la production d’hydrocarbures au deuxième trimestre 2021 a augmenté de 13% par rapport au premier trimestre. Par rapport au même trimestre 2020, la production d’hydrocarbures au deuxième trimestre 2021 a enregistré une augmentation de 8,7%. Selon le ministère équatoguinéen des Mines et des Hydrocarbures, l’augmentation de la production totale d’hydrocarbures au deuxième trimestre 2021 s’explique par la relance et/ou l’augmentation de la production de certains produits (condensats, Méthanol et GNL, après le démarrage de la Projet de monétisation du gaz de Guinée équatoriale (remblayage), une fois achevés les travaux de raccordement et d’installation du gazoduc entre le champ d’Alen et le complexe pétrochimique de Punta Europa.

Taux d’inflation à 1,8%.

Au cours du deuxième trimestre 2021, l’inflation s’est établie à 1,8%. Un taux inférieur à celui enregistré à la même période de l’année précédente (3%), principalement dû à la contribution positive des groupes « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (0,5%) ; « Transports » (0,4 %) ; « Boissons alcoolisées, tabac et stupéfiants » (0,3 %) ; et « Mobilier, équipement ménager et entretien courant du ménage » (0,2%). Selon les données provisoires de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), le montant d’argent disponible dans l’économie équato-guinéenne pour acheter des biens et services, au 30 juin 2021, s’élevaient à 965,8 milliards de Fcfa, ce qui représente une augmentation de 0,8 % par rapport au trimestre précédent et une baisse de 7,0% par rapport au même trimestre de 2020.

Laisser un commentaire

Top