Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Les attentes du secteur privé

Les attentes du secteur privé

Au-delà de la mise sur pied des fonds d’investissement dédiés à cette problématique, il y a l’assouplissement des conditions d’accès et surtout l’octroi des garanties par l’Etat.

c’est en qualité de défenseur de la cause des Petites et moyennes entreprises (PME) que le président du Groupement inter patronal du Cameroun (Gicam), Célestin Tawamba, sollicite de l’Etat et des partenaires au développement ainsi que des banques, au-delà de la mise sur pied des fonds d’investissement destinés au financement des entreprises en Afrique en général et dans la zone Cemac (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale), l’assouplissement des conditions d’accès de ces dernières aux crédits auprès des établissements de crédit dûment agréés. A ce propos, il pense que l’Etat, les régulateurs tels que la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac) au niveau de la Cemac et les banques commerciales en activité ont un rôle important à jouer. « Nous pensons que les Etats, avec les régulateurs, et les banques devraient avoir un pacte. Aussi, évaluer les banques sur leur capacité à financer les PME en leur fixant des objectifs de financement pourrait améliorer la situation. En Egypte par exemple, l’objectif fixé par l’État était de 20% …En contrepartie, l’Etat va sécuriser, et s’occuper des problèmes de garanties. Ça permettra d’améliorer le financement des PME », a-t-il conclu. Pour d’autres chefs d’entreprises, il ne faut pas passer par mille chemins. Selon eux, il serait indispensable que la Banque centrale puisse diminuer les taux d’intérêt afin de permettre aux banques commerciales à leur tour, de diminuer les leurs pour donner la possibilité aux opérateurs économiques d’avoir accès à des crédits.

Le Fonds africain de garantie et de coopération économique (Fagace) se dit prêt à soutenir les PME camerounaises. Assurance leur a été donnée le 8 septembre 2021 à Yaoundé par le représentant de cette institution spécialisée dans le financement des PME. C’était au cours d’une rencontre présidée par le ministre camerounais du Commerce, à laquelle ont pris part bon nombre de PME. Au delà de la formation, le Fagace entend leur apporter des garanties en termes de crédit et surtout des financements susceptibles de les aider à réaliser leurs projets. « J’ai pris connaissance de ce qu’ils peuvent faire, tout comme j’ai été impressionné par ce que j’ai vu. Les opérateurs économiques sont prêts. Nous avons pris connaissance des besoins, nous sommes prêts à les accompagner afin de contribuer au développement économique des Etats de la sous-région », a indiqué son représentant. A bien l’écouter, toutes les conditions sont réunies pour faciliter l’accès des PME locales aux crédits bancaires. « Nous avons désormais, la caution morale des autorités en plus de la caution financière du Fagace, ainsi que celle des différents acteurs. Tout cela associé, devrait nous permettre d’apporter des garanties souvent exigées par les banques pour le financement des microprojets », a-t-il rassuré.

Lors de sa réélection, la nouvelle équipe exécutive du Gicam portée par son président Célestin Tawamba, préconisait l’extension et le renforcement des appuis et soutiens aux PME par l’élaboration et la mise en oeuvre d’une nouvelle génération des stratégies de croissance de cette catégorie d’entreprises. A cet effet, son engagement envers les PME porte sur 7 points essentiels à savoir : l’obtention d’une fiscalité spécifique pour les Pme notamment celles en création afin de formaliser leurs activités ; la mise en place d’une quote-part PME dans le cadre de la commande publique ; la poursuite de la mise en oeuvre du projet « La finance s’engage », lequel met en présence des acteurs financiers et non financiers pour la promotion du financement et l’éducation financière des PME ; l’accélération de la mise en place d’un fonds de garantie pour les PME notamment celles à fort potentiel d’emplois et d’innovation ; un programme d’incubation et d’accélération des entreprises du Centre de développement des PME (Cdpme) du Gicam, en vue d’accompagner les PME à haut potentiel dans le cadre de leur développement.

Laisser un commentaire

Top