Vous êtes ici
Accueil > Non classé > Les bailleurs de fonds au chevet du Gabon

Les bailleurs de fonds au chevet du Gabon

La mise en oeuvre des fonds alloués aux financements des projets et a été passée au crible par la Banque Mondiale et la BAD.

Engagé dans une dynamique de diversification de son économie et de consolidation de sa résilience, le Gabon a fait recours à la contribution des bailleurs de fonds. L’octroi des différents prêts et leur mise en oeuvre a, en effet, fait l’objet d’une séance de travail, le 11 novembre 2020 à la Primature entre d‘un côté le premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda, qu’assistait quelques membres du Gouvernement et, de l’autre la Directrice-pays de la Banque mondiale (BM), Alice Ouédraogo et le Représentant résident de la Banque africaine de développement (Bad), Robert Masumbuko. « L’objectif de cette rencontre a consisté à faire le point de l’état d’avancement des projets soutenus par la BAD et la Banque mondiale », selon le communiqué.

De cette note d’information, il transparait que les deux partenaires ont affiché un satisfecit dans la réalisation des différents projets initiés. Tout comme ils ont souhaité l’accélération de la mise en oeuvre des projets arrêtés de commun d’accord. Au Gabon, la BM a un portefeuille de plus de 445 milliards de Fcfa. Son Directeur pays, affirme que 40% de ce montant a été décaissé dans la réalisation de plusieurs projets, notamment les nouvelles technologies (fibre optique), les infrastructures locales, l’eau et l’électricité, l’environnement, l’employabilité et le projet portant sur les statistiques. « Nous, en tant que bailleurs de fonds, sommes rassurés de constater cette volonté du Gouvernement de voir ces projets mis en oeuvre », a indiqué Alice Ouédraogo. Avant d’affirmer que le projet sur la fibre optique est terminé depuis le 30 octobre dernier. A retenir que ce projet situe le Gabon parmi les pays les mieux placé dans l’accès à internet. Pour le Représentant de la BAD, les échéances sont urgentes et répondent aux besoins des populations. 300 milliards de Fcfa seront consacrés à l’accompagnement du Gabon dans la réalisation de ses différents projets (routes, agriculture, forêt, emplois des jeunes…).

Déterminé à répondre favorablement aux attentes des populations et du président Ali Bongo, le premier ministre a donné son quitus pour l’aboutissement de ces différents projets. Rose Christiane Ossouka Raponda a instruit à cet effet l’ensemble des parties à aller plus vite pour le bénéfice des populations.

Laisser un commentaire

Top