Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Finance > Les EMF accordent près de 70 milliards de Fcfa de crédits au 1er semestre 2021

Les EMF accordent près de 70 milliards de Fcfa de crédits au 1er semestre 2021

Selon la direction générale de l’Economie et de la politique fiscale, les crédits à la clientèle des Etablissements de microfinance se sont consolidés de 33,8%.

A fin juin 2021, les 20 Etablissements de microfinance (EMF) que compte le Gabon les crédits à la clientèle se sont consolidés de 33,8% à 69,2 milliards de Fcfa, a fait savoir la direction générale de l’Economie et de la Politique fiscale (Dgepf). Ces crédits sont « corrélés au relèvement du taux de bancarisation et aux efforts d’accompagnement des besoins d’exploitation des petites et moyennes entreprises », peut on lire. Selon le document à fin juin 2021, les fonds propres des EMF gabonais ont diminué de 26,8% à 8,3 milliards de Fcfa, contre 11,34 milliards de Fcfa en 2020, suite à la dégradation de la situation financière de trois EMF de deuxième catégorie. L’analyse des indicateurs d’intermédiation fait apparaitre une dynamique de l’activité, traduisant une amélioration de l’inclusion financière. Par ailleurs, les dépôts collectés se sont élevés à 87,7milliards de Fcfa, en hausse de 45,9%, contre 60 milliards de Fcfa en 2020. « Cette évolution résulte principalement des performances commerciales des leaders du secteur », explique la direction. L’analyse par type de dépôts fait ressortir une prépondérance des dépôts à vue qui représentent environ 75% de l’encours total.

LA CONFIGURATION DU SECTEUR ET LA CLIENTELE DES EMF

En juin 2021, l’offre de services financiers de proximité est assurée par 20 EMF (contre 19 en juin 2020) dont six coopératives d’épargne et de crédit (qui évoluent au sein d’un réseau) et treize sociétés anonymes. Cette répartition consacre toujours le contrôle du secteur par les sociétés anonymes, qui collectent l’épargne et accordent des crédits aux tiers. La Dgepf a dénombré huit agences et points de vente supplémentaires, suite à l’extension des activités de plusieurs sociétés anonymes. Toutefois, les activités des EMF sont majoritairement concentrées à Libreville, Port-Gentil, Franceville et Oyem. L’ouverture de nouvelles agences s’est traduite par l’augmentation de la clientèle. En effet, le secteur a enregistré une hausse de 13,8% de sa clientèle qui passe de 228 470 à 260 106 usagers. La cible des EMF est composée de particuliers salariés, de fonctionnaires ou toute personne (physique ou morale) justifiant d’un revenu permanent régulier notamment, les PME/PMI, les commerçants et artisans, les retraités et les étudiants boursiers. Quatre principaux établissements (Finam, Loxia, EDG et Express-Union) regroupent à eux seuls près de 91% des clients du secteur. De 598 agents en 2020, l’effectif du secteur a augmenté de 20,7% pour atteindre 722 salariés en juin 2021, à la suite de nouvelles offres d’emploi liées à la création de nouvelles agences.

Laisser un commentaire

Top