Vous êtes ici
Accueil > Finance > Les prescriptions du Minfi au Minader

Les prescriptions du Minfi au Minader

Au cours d’un contrôle, le ministère des Finances a commandé l’implantation de manière pérenne de la
culture de la performance.

Le ministre de l’Agriculture et du Développement Rural (Minader), Gabriel Mbairobe, a présidé le dialogue de gestion de son département ministériel le 9 aout 2021. La rencontre qui s’est tenue en présence de tous les responsables du ministère, y compris ceux du contrôle de gestion, a permis de procéder à une évaluation à mi-parcours des actions implémentées dans le cadre du budget programme au ministère de l’Agriculture. Selon les responsables du ministère des Finances (Minfi) également présents, « l’implémentation des outils de performance peut être améliorée ». Pour y arriver et en guise de perspectives, le Minfi a prescrit que s’implantent de manière pérenne, la culture de la performance à travers l’appropriation des outils du contrôle de gestion par les différents acteurs. Ce département ministériel a également recommandé : la systématisation des dialogues de gestion tant au niveau stratégique qu’opérationnel ; la budgétisation des activités liées au contrôle de gestion ; la responsabilisation financière des chefs de programmes. Et, « dans une approche participative, il est désormais question d’associer les structures sous-tutelle (Ceneema, FAO-PAM, Soweda, Pamol) aux différentes réunions traitant des questions de budget et de contrôle de gestion », a révélé un cadre du Minfi. Ce dialogue de gestion est le premier du genre en 2021.

Enjeux

En effet, dans le cadre de la mise en oeuvre de la SND30 qui a entre autres objectifs clés, la transformation structurelle de l’économie camerounaise, le Minader occupe une place de choix. Selon les textes, ce département ministériel doit en effet accompagner le développement des filières agricoles pour que le Cameroun soit non seulement autosuffisant, mais également, pour qu’il puisse exporter les produits agricoles pour l’accroissement de la richesse nationale. C’est à cet effet qu’il a été identifié par le Minfi, parmi les cinq administrations pilotes qui seront accompagnées dans l’opérationnalisation du contrôle de gestion qui est un dispositif d’aide au pilotage des performances des organismes. Il permet aux gestionnaires publics de s’engager sur la base des objectifs clairement définis au préalable, en vue d’atteindre de résultats précis. Aussi, l’accompagnement à l’opérationnalisation du dispositif de contrôle de gestion des administrations à forte incidence financière dans le budget de l’Etat étant préconisée, des responsables du Minfi ont été déployés au Minader dans le cadre de cette mission, du 28 juin au 28 juillet 2021.

Selon la direction générale du Budget, cet accompagnement s’inscrivait par ailleurs dans le prolongement d’une mission précédente réalisée en 2020 par les équipes de la division du Contrôle budgétaire, de l’audit et de la Qualité de la Dépense du Minfi au sein de l’ensemble des ministères et de certains établissements publics. Après une réunion de lancement de la mission avec le chef de département le 13 juillet, il était question d’évaluer le niveau d’implémentation et d’appropriation des outils de pilotage de la performance, au regard des dispositions législatives et règlementaires en vigueur, notamment le RFE-AEP et la circulaire du premier ministre sur le contrôle de gestion. Des séances de travail avec les différentes structures ont ainsi permis de comprendre leur champ d’actions, les problématiques y afférentes, et ainsi, de mieux les conseiller. La mission a par ailleurs appuyé l’élaboration des principaux outils du Contrôle de gestion, le projet de charte de gestion, les projets de protocole de gestion par programme, les tableaux de bord des programmes, ainsi que l’organisation d’un dialogue de gestion stratégique, outil essentiel de performance.

Laisser un commentaire

Top