Vous êtes ici
Accueil > Finance > Levées de fonds pour l’équipement des maternités en couveuses néonatales

Levées de fonds pour l’équipement des maternités en couveuses néonatales

Elles ont été lancées par l’Agence Universitaire pour l’Innovation Technologique organise le 17 novembre 2021 à Yaoundé.

La journée mondiale de la prématurité qui s’est célébrée dans le monde le 17 Novembre 2021 n’est pas passée inaperçue au Cameroun. C’est ce jour que l’Agence Universitaire pour l’Innovation Technologique (AUI) a lancé une campagne caritative pour l’équipement des maternités en couveuses néonatales «Made In Cameroun». Dénommée «Chaque souffle compte», ladite campagne a été lancée au cours d’un gala de charité, à Yaoundé sous le parrainage du Ministère de la Santé Publique, avec le soutien du Conseil Régional de l’Ouest et Afriland First Bank. Selon Serges Armel Njidjou le manager de AUI Techno, cette campagne qui ira jusqu’au 08 Mars 2022 sera opérationnelle sur le terrain par un collectif associatif ; vise à récolter au moins 50 dons de couveuses Made in Cameroon pour les maternités. « Il était question pour nous ce soir de présenter aux personnalités de la République (Membres du Gouvernement, Parlementaires, Chefs d’entreprise, acteurs de la société civile et stars), spécialistes et pratiquants une opportunité de valoriser une solution camerounaise face au problème général de mortalité néonatale (25000 décès annuels) liée à la prématurité (10% des naissances) », a déclaré.

Selon l’Agence Universitaire pour l’Innovation Technologique, 75% des décès de prématurés sont évitables par un séjour en couveuse. Aussi, un bébé sur 10 au Cameroun naît prématuré, alors que moins de 3% des centres de santé disposent d´une couveuse ; toujours selon la même source. Par conséquent, l´offre des couveuses importées se bute à l´inconstance énergétique, aux prix prohibitifs, et des options de maintenance quasi inexistantes. Les couveuses néonatales made in Cameroon baptisées «Mawouo» apportent une réponse efficace, permettant d’inverser les tendances afin de redonner le sourire aux couples et aux familles. Mawouo apparaît donc comme une véritable riposte contre la prématurité et les décès néonataux. Pour le Minsante qui a apprécié l´initiative, c´est une révolution technologique qui contribue au rayonnement du Cameroun, prenant l’engagement de l´accompagner. « C´est une solution en termes de maintenance, contre les intempéries, une innovation qui a une vocation africaine qui contribue au rayonnement du Cameroun pour la fabrication des équipements médicaux, déterminants pour les bébés prématurés. Il faut faire bloc pour rendre disponible les couveuses néo natales dans les formations sanitaires. Le gouvernement prend l’engagement de l´accompagner, pour la préférence de cette innovation dans les centres de santé au Cameroun », indique Manaouda Malachie.

Une innovation soutenue par la banque panafricaine Afriland First Bank, dont l’Administrateur Directeur Général a décidé de parrainer le projet. « Le succès d´Afriland First bank est essentiellement basé sur l´innovation, la transformation de l´écosystème de notre pays, l´écosystème bancaire est étroitement lié aux produits nouveaux que nous avons mis sur le marché. Quand vous faites le parallèle avec le projet des couveuses néo-natales, vous comprenez l´intérêt qu´Afriland First Bank porte à ce projet, parce qu´il rentre en droite ligne dans la stratégie d´Afriland First Bank. Nous nous sommes engagés à soutenir ce projet, a le parrainer, pour permettre l´accessibilité de ce projet dans les centres de santé. Nous y sommes déjà, si la banque parraine déjà le projet, ce n´est pas pour s´arrêter en si bon chemin, c´est pour continuer, d´autant plus que c´est une innovation majeure qui s´intéresse à la vie. C´est essentiel, capital, nous apportons tout notre soutien à ce projet », a souligné Alphonse Nafack.

Selon les experts, cette campagne constitue un jalon décisif, pour une initiative qui a déjà fait un chemin remarquable, avec l’inscription à la mercuriale de l’Etat, une validation clinique dans les hôpitaux publics et privés, 11 distinctions prestigieuses en 3 ans, et qui entrevoit un horizon industriel sur un marché dont la taille pour l’Afrique Centrale et de l’Ouest, peut être évalué à 300 milliards de Fcfa. Cette campagne sera menée dans 8 Pays africains, avec un modèle de couveuse néonatale interactive Mawouo, intégrant la photothérapie, une plateforme numérique d’accès aux informations et aux images, au prix de 2500000 Fcfa l’unité. Les modalités de souscriptions et les informations sur la campagne sont disponibles sur le site www.chaquesoufflecompte.com.

Laisser un commentaire

Top