Vous êtes ici
Accueil > Finance > <strong>Marché financier : Le Cameroun et la Guinée Equatoriale à la cote de la Bvmac</strong>

Marché financier : Le Cameroun et la Guinée Equatoriale à la cote de la Bvmac

La Bourse annonce la première cotation de l’emprunt obligataire 2022-2029 du Cameroun, ainsi que celle des actions de la Banco Nacional de Guinea Ecuatorial le 28 septembre 2022.

La Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (Bvmac) veut donner une solennité à sa séance de cotation du 28 septembre 2022. Et pour cause, les Etats du Cameroun et de la Guinée Equatoriale vont faire coter leurs titres sur la plateforme boursière. Le premier va y introduire ses obligations de Trésor tandis que le second va coter les actions de Bange Bank, l’une des grandes banques de l’Afrique centrale. Le programme officiel annonce la présence du ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motaze, ainsi que plusieurs membres du gouvernement de la République de Guinée Equatoriale.

Trois allocutions seront délivrées avant l’ouverture de la séance de cotation proprement dite. La première sera prononcée par Henri-Claude Oyima, le président du Conseil d’administration de la Bvmac, la seconde par Manuel Nsue Nsua, directeur général de la Banco Nacional de Guine Ecuatorial (Bange) et la troisième par le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motaze. L’emprunt obligataire de l’État du Cameroun (2022-2029) d’un montant de 235 milliards de Fcfa avait été mobilisé en mai 2022. Au départ, l’Etat du Cameroun voulait enrôler 200 milliards de Fcfa. Un roadshow organisé à Libreville, Douala, Brazzaville et Yaoundé a permis de susciter l’engouement des investisseurs de la Cemac qui ont fait une offre de 239 milliards de Fcfa, mais le gouvernement a finalement retenu une enveloppe de 235 milliards de Fcfa. Le ministre Louis Paul Motazé avait alors indiqué dans un communiqué que ce « résultat satisfaisant, obtenu dans un contexte économique difficile, marqué notamment par l’incertitude des marchés financiers, le relèvement des taux directeurs des banques centrales et le renchérissement du coût du crédit, témoigne de la confiance des investisseurs en la signature du Cameroun, qui honore toujours à bonne date ses engagements financiers ». Ce sont donc 23,5 millions d’obligations du Trésor de 10 000 chacune qui seront introduites à la cote du marché financier unifié de la Cemac le 28 septembre 2022.

Pour la Banco Nacional de Guinea Ecuatorial, ce sont 50 000 actions ordinaires de cette banque qui seront introduites à la cote de la Bvmac dans le compartiment « A-Grandes entreprises ». Ces titres ont déjà été préalablement admis aux opérations du dépositaire central unique de la Cemac le 22 septembre dernier au prix de 206.220 Fcfa l’action, soit la somme globale de 10,311 milliards de Fcfa.

Le nombre des actions introduites à la cote ne représente que 8,9% des actions de cette banque qui a un capital social de 55,9 milliards Fcfa qui la classe en seconde position des banques les plus capitalisées en Cemac. Il a fallu alors une dérogation spéciale de la Bvmac parce que le minimum de 20% du capital social requis aux émetteurs de titres sollicitant leur introduction en bourse n’est pas satisfait. C’est la première grande banque de la Cemac qui fait son entrée à la bourse. On espère que d’autres suivront. Les deux compartiments des obligations et des actions de la Bvmac seront boostés par ces importantes introductions à la cote.

Laisser un commentaire

Top