Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Prix Jean Julien Codjovi : Zoom sur le vainqueur de la 11è édition

Prix Jean Julien Codjovi : Zoom sur le vainqueur de la 11è édition

Selon le Pr. Bathily le président du Jury, l’œuvre apporte des réponses aussi précises que claires en ce qui concerne le lien entre l’assurance et la croissance dans les 06 pays de la Cemac.

C’est à Libreville que le «Prix Jean Julien Codjovi» a été remis pour la 11è fois. C’était au cours de la 44è édition de la Fanaf. «Assurance et croissance économique en zone Cima-Cemac» C’est le titre de l’ouvre qui a remporté la 11é édition. En compétition avec 06 autres assureurs, écrivains et chercheurs, le jury international dirigé par le Pr. Bathily récompensait ainsi la qualité des travaux du Dr. Andrew Gwodog Administrateur directeur général de la Société Commerciale Gabonaise de Réassurance (Scg-Re) et président de la Fédération gabonaise des Sociétés d’Assurances (Fégasa). Pour le président du jury, «l’œuvre pose une problématique réelle qui est d’actualité. Et, elle y apporte des réponses aussi précises que claires en ce qui concerne le lien entre l’assurance et la croissance dans les 06 pays de la Cemac ».

ENEUX ET PORTEE DE L’ŒUVRE

En effet ce chef d’œuvre est le fruit d’une thèse doctorat professionnel (DBA) que son auteur, Dr. Crépin Magloire Andrew Gwodog a brillamment présenté et soutenu en janvier 2017 à Paris School of Business avec une mention «Très Bien » et félicitations du jury. L’œuvre part du constat que les Etats africains marquent depuis 1960 un intérêt pour le secteur des assurances, qui contribue à la sécurisation des personnes et des biens, mais également au financement des l’Economies et donc de la croissance économique. Dès lors, sur quoi se base cette certitude ? Quels en sont les leviers et les déterminants ? Existe-t-il une causalité ou une corrélation entre l’assurance et la croissance économique ? Telles sont les questions que se pose le Dr. Andrew Gwodog, un haut cadre dirigeant de l’assurance africaine qui s’est approprié l’abondante polémique sur cette question. Selon Univ Européenne l’éditeur de l’œuvre, «Dr. Andrew Gwodog a pu se rendre compte que le débat est souvent théorique et empirique et que les analyses se cristallisent sur deux axes : le premier qui a trait au rôle de catalyseur de l’assurance sur l’incertitude aux fins de dynamiser la croissance économique, le second sur les conditions nécessaires à la pertinence de ces liens. Aussi, s’appuyant sur le modèle de Ward et Zurnruegg, qui combine des variables endogènes, il a appliqué ce test aux données des six (06) pays de la Cima-Cemac. Comme pour les pays de l’Ocde, les résultats démontrent dans tous les cas une corrélation et pas toujours une causalité».
L’œuvre lauréat de la 11e édition du «Prix Julien Jean Codjovi» est réalisée sur 140 pages et pèse 254 g. Elle est constituée de 03 parties et 09 sections qui traite des thèmes tels que « la contribution quantitative de l’Assurance à la croissance économique » ; « la contribution qualitative de l’Assurance à la croissance économique » et « l’Impact de l’Assurance sur la croissance économique ». Ce qui a fait dire à Adama Ndiaye, l’ancien président de la Fanaf et préfacier de l’ouvrage « Andrew Gwodog ne s’est pas contenté de revisiter des lieux communs. Il s’est approprié l’abondante polémique sur cette question». L’œuvre est disponible sur la plateforme Amazone au prix de 21,90 euros.

UN MOT SUR L’AUTEUR

Dr. Crépin Magloire Andrew Gwodog est un homme de culture, politicien gabonais, assureur et réassureur, son expertise dans le milieu des assurances et de la réassurance Africaine est avérée. Celui qui est né le 26 octobre 1973 à Mitzic dans une famille modeste est co-fondateur et Administrateur-Directeur Général de la SCG-Ré. Il a par ailleurs occupé les fonctions de Ministre Délégué à la Protection de l’Environnement et des Ressources Naturelles, de la Forêt et de la Mer au Gabon. À la tête de la Fédération gabonaise des sociétés d’assurances et de réassurance (Fegasa) depuis juillet 2018, le Dr Andrew Gwodog travaille sans relâche pour donner au secteur des assurances un attrait plus reluisant. Entre innovation technologique avec des applications numériques visant à faciliter le quotidien des usagers et engagement social envers les populations, notamment en cette période de crise sanitaire mondiale, jamais les assureurs du Gabon n’avaient été aussi solidaires. Grâce à un management bien agencé, SCG-Ré qu’il dirige, fait figure d’entreprise citoyenne au Gabon. En 2019, la société qui poursuit le déploiement de son plan de développement commercial en Afrique a réalisé d’excellents résultats en clôturant l’exercice avec un chiffre d’affaires de 14 milliards de Fcfa en hausse de 7% par rapport à 2018. Le leadership de cet ancien membre du gouvernement est aujourd’hui difficile à remettre en cause. Homme politique, dirigeant d’entreprises, mais aussi engagé dans le social à travers plusieurs organisation dont l’Association Gabon 2025 dont il est co-fondateur et président d’honneur; Andrew Gwodog représente la nouvelle génération de managers sur qui le Gabon peut compter, y compris pour le représenter au-delà de ses frontières.

Laisser un commentaire

Top