Vous êtes ici
Accueil > Finance > <strong>Secteur des assurances : La SCG-Ré agréée par le régulateur rwandais</strong>

Secteur des assurances : La SCG-Ré agréée par le régulateur rwandais

Son administrateur directeur général l’a indiqué lors des rencontres des acteurs du secteur (Riba) tenues du 31 août au 2 septembre 2022 à Kigali.

La Société commerciale gabonaise de réassurance (SCG-Ré) en sa qualité de réassureur central, entend contribuer à la construction de la résilience du marché des assurances au Rwanda. Pour ce faire, l’entreprise compte collaborer étroitement avec les organes et acteurs du marché pour l’accroissement du taux de pénétration de l’assurance dans ce pays de la région des Grands lacs. Pour concrétiser cela, elle s’est faite immatriculer au Rwanda Development Board le 29 avril 2022, et a obtenu le 22 août dernier, l’agrément du régulateur rwandais qui l’autorise à implanter son bureau régional dans la capitale Kigali. L’information a été donnée par Dr Andrew Crépin Gwodog, l’Administrateur directeur général (ADG) de la SCG Ré lors des rencontres des acteurs du secteur des assurances (Riba) tenues du 31 août au 2 septembre 2022 dans le pays.

Avec un chiffre d’affaires supérieur à 25 millions de dollars américains en 2020, et un total d’actifs supérieurs à 53 millions de dollars, la SCG-Ré occupe la 23e place au classement des réassureurs africains. Fort de cette posture, elle entend booster le développement du secteur sur le continent africain. « L’évolution du secteur des assurances en Afrique nous permet de dire que le potentiel du marché de la réassurance africain n’est pas pleinement exploité, et qu’il y a de grands espoirs pour la croissance des primes vie et non-vie dans un futur proche », a relevé Dr Andrew Crépin Gwodog cité plus haut. Sur le plan national, « certains gouvernements qui avaient vite fait de mesurer les effets de la réassurance sur la balance des invisibles ont pris des mesures pour qu’une partie des primes de réassurance soit conservée localement et serve au financement de l’économie nationale. Ces mesures se sont traduites par la création des structures de réassurance nationales avec institution d’une cession légale », poursuit-il.

La Cession légale est « l’obligation faite aux assureurs de céder une part des risques qu’ils souscrivent auprès d’une compagnie de réassurance », explique encore l’ADG de la SCG Ré. Ce dernier de préciser que sur le marché gabonais, elle est tridimensionnelle : cession légale au 1er franc; cession légale sur les traités de réassurance ; et cession légale sur les cessions facultatives.

2021 Créée en 2012, la SCG-Ré est une initiative de l’Etat et des assureurs gabonais. Le 14 août 2020, ses actionnaires ont procédé à l’augmentation de son capital social, pour le porter à 10 milliards de Fcfa. Cette opération a été réalisée le 8 octobre 2021. Sa contribution au développement de l’économie nationale est notoire. Au 31 décembre 2021, le montant total des primes du marché international rapatriées localement se chiffre à plus de 50 millions de dollars américains.

Laisser un commentaire

Top