Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Dixit > Véronique Moampea Mbio, directeur général de la Société Camerounaise de dépôts pétroliers, sur les pertes engendrées par la vente des produits pétroliers frelatés, In Cameroon Tribune.

Véronique Moampea Mbio, directeur général de la Société Camerounaise de dépôts pétroliers, sur les pertes engendrées par la vente des produits pétroliers frelatés, In Cameroon Tribune.

Ce phénomène crée des pertes énormes pour l’économie nationale. Elles sont de l’ordre de 32 milliards de F chaque année. Et il faut également savoir que cette pratique contribue à la destruction de l’environnement car, ces opérations de frelatage sont pratiquées dans des espaces non appropriés, permettant ainsi aux résidus physicochimiques de s’infiltrer dans le sol et de détruire la faune et la flore. Je voudrais saisir l’occasion que vous m’offrez pour interpeller les automobilistes qui s’approvisionnent auprès de ces personnes, faisant fi de la qualité des produits qui leur sont servis et qui, à terme détériorent les moteurs de leurs véhicules. (…) Et récemment à Ngaoundéré, à l’occasion du séminaire des chefs de dépôts de la SCDP, nous avons saisi cette occasion pour lancer officiellement la campagne interne de communication « Je m’engage ». Cette campagne marque en effet la première phase d’une lutte contre la manipulation frauduleuse des produits pétroliers que nous stockons et distribuons.

Laisser un commentaire

Top