Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Image > Des trafiquants d’ossements humains aux arrêts

Des trafiquants d’ossements humains aux arrêts

Quatre trafiquants d’ossements humains interpellés et mis aux arrêts à Douala. Le coup d’éclat a été réalisé le 21 juillet dernier par les éléments de la gendarmerie national. Les suspects s’apprêtaient en effet à écouler leur butin constitué de deux carcasses humaines, contre la rondelette somme de 21 millions de Fcfa, au moment où les gendarmes de la compagnie de gendarmerie de Douala III à Bonabéri qui s’étaient préalablement substitués aux acheteurs, ont mis la main sur eux. « Ayant reçu cette information, nous avons pris contact avec ces trafiquants et leur avons tendu un guet-apens dans l’hôtel où la transaction devait se dérouler. Ils avaient fixé le prix des deux sacs d’ossements humains à 21 millions de Fcfa », explique le chef d’escadron Yves Robert Awoumou Owona, dans les colonnes du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune. Et la même source d’indiquer que l’un des trafiquants est un étudiant qui s’apprêtait à passer devant un jury pour une soutenance. Comme quoi, il a voulu prendre le raccourci, pensant sans doute que les études perdent le temps. Mais mal lui en a pris.

Laisser un commentaire

Top