Vous êtes ici
Accueil > Finance > 3820,7 milliards de Fcfa de crédits accordés au second semestre 2020

3820,7 milliards de Fcfa de crédits accordés au second semestre 2020

En hausse de 17,32%, ils ont été accordés entre le 1er juillet et le 31 décembre 2020 par les banques de la Cemac.

Au deuxième semestre 2020, le volume de concours accordés par les établissements de crédit de la Cemac s’est chiffré à 3 820,7 milliards de Fcfa. Ce montant est en hausse en glissement annuel de 564,1 milliards de Fcfa en valeur absolue, et 17,32% en valeur relative. Au second semestre 2020, les établissements de crédits avaient octroyé 3256,6 milliards. Parmi les crédits accordés en 2019, 3202,2 milliards de crédits décaissables et 618,4 milliards d’engagements par signature. Selon la Beac qui a rendu publique cette information, l’essentiel de l’offre de crédit demeure le fait des banques commerciales (98,72 % de l’encours total).

Au cours de cette période, le flux moyen mensuel du crédit se situe globalement à 530 milliards avec un pic observé au mois de décembre 2020 (730 milliards). La répartition des crédits par terme révèle que 63,91% de crédits ont été accordés pour le court terme, 20,04% pour le moyen terme et 16,04% pour le long terme. En ce qui concerne la maturité des crédits, la note d’information fait savoir que la maturité moyenne est de 12 mois pour les crédits à court terme, 43 mois pour les crédits à moyen terme et 90 mois pour les crédits à long terme. Pour leur part, les grandes entreprises demeurent les principales bénéficiaires de ces crédits, en captant 51,01% des financements accordés, suivies des particuliers (15,67%), des PME (14,17 %), des autres personnes morales1 (13,11 %) et enfin des administrations publiques centrales (6,05 %).

Le crédit plus cher au Gabon

Par pays, le Cameroun capte 45,78 % du volume total de crédits mis en place, suivi du Gabon (20,86 %) et du Congo (19,91 %). Le Tchad, la Guinée Equatoriale et la République Centrafricaine complètent la liste avec respectivement 7,5%, 4,29% et 1,67%. S’agissant des coûts des crédits octroyés, le Gabon, la République Centrafricaine et le Tchad ont affiché les Taux Effectifs Globaux (TEG) moyens les plus élevés sur les crédits à court terme, avec respectivement 12,95 %, 12,14 % et 11,60 %. Quant aux crédits à moyen terme, le Gabon affiche le TEG le plus élevé, suivi de la RCA et de la Guinée Equatoriale (avec respectivement 14,35 % ; 13,97 % et 12,22 %). Pour les concours à long terme, la RCA et le Cameroun affichent les taux les plus élevés (13,17% et 10,77 %).

Laisser un commentaire

Top