Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Le Gabon prend les rênes du Comité des Nations Unies pour la sécurité

Le Gabon prend les rênes du Comité des Nations Unies pour la sécurité

C’est à la faveur de la 52ème réunion du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale qui s’est tenue du 22 au 26 novembre à Libreville.

Le Gabon vient de prendre la tête du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (Unsac) qui s’est tenue du 22 au 26 novembre à Libreville, à la faveur de la 52e rencontre du genre. Durant cinq jours, les 11 États membres de l’Unsac ont discuté de la situation géopolitique et sécuritaire de la sous-région, a indiqué le Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (Unoca). Ils ont échangé également sur les questions liées au développement politique et institutionnel dans la sous-région depuis la 51e réunion tenue en mai dernier à Bujumbura (Burundi).

Selon Pacôme Moubelet, ministère gabonais des Affaires étrangères, la passation à la tête du bureau dudit Comité s’est effectuée entre la République du Burundi et la République gabonaise. Ainsi, pendant une période de six mois, c’est le Gabon qui va diriger ce Comité dont la mission est essentiellement de mener des « activités de reconstruction et de renforcement de la confiance entre ses États membres, notamment par des mesures de confiance et de limitation des armements ». Plusieurs mécanismes et instruments ont été adoptés dans ce sens. Il en est ainsi, par exemple, de la « Convention de l’Afrique centrale pour le contrôle des armes légères et de petit calibre, de leurs munitions, et de toutes pièces et composantes pouvant servir à leur fabrication, réparation et assemblage » approuvée le 30 avril 2010 lors de la 30e réunion de l’Unsac tenue à Kinshasa (RD Congo). A Libreville, plusieurs thématiques ont été abordées notamment : la sécurité et le changement climatique en Afrique ; la revue de la situation géopolitique et sécuritaire en Afrique centrale ; l’accompagnement du processus de transition tchadien et la stratégie régionale de lutte contre la pandémie de la Covid-19.

L’Unsac compte onze Etats membres à savoir l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la République Centrafricaine, le Congo, la République démocratique du Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, le Rwanda, Sao Tome & Principé et Tchad. Ils se réunissent au niveau ministériel deux fois par an pour dresser un état de la situation géopolitique et sécuritaire en Afrique centrale, et faire un rapport sur les programmes de désarmement et de limitation des armes dans la sous-région.

Laisser un commentaire

Top