Vous êtes ici
Accueil > Finance > La Bdeac annonce le lancement de la 2e vague

La Bdeac annonce le lancement de la 2e vague

L’opération s’inscrit dans le cadre de la seconde phase du programme d’emprunt obligataire triennal élaboré d’un montant global de 300 milliards de Fcfa, sur la période 2020-2022.

Le président de la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (Bdeac) Fortunato-OFA Mbo Nchama a annoncé le lancement de la 2 è phase de l’emprunt obligataire triennal pour le mois de septembre. « Face à la forte croissance des demandes de financement à la Bdeac, des États et des investisseurs de la Cemac, la Banque annonce la mobilisation, courant septembre [2021], de 100 milliards de Fcfa, par appel public à l’épargne, sur le marché financier de l’Afrique centrale » a déclaré Fortunato Ofa Mbo Nchama dans une note d’information. Si ce lancement venait à être concrétisé, ce nouvel emprunt constituerait la seconde phase d’un plan de financement de 300 milliards de Fcfa sur la période 2020-2022, approuvé par son assemblée générale en 2020. Le président de la banque de développement rassure les investisseurs de la sous-région et tente de tirer la sonnette d’alarme.

Une meilleure rentabilité annoncée

« Nous disons à nos concitoyens, à nos investisseurs, aux institutions financières de se tenir prêt déjà pour le mois de septembre prochain. Nous allons lancer cette opération. Qu’ils soient déjà préparés. Et pour les personnes morales qui doivent obtenir des autorisations préalables, nous leur suggérons de le faire dès à présent. Car l’année dernière, plusieurs investisseurs institutionnels avaient besoin de temps pour convaincre leurs conseils d’administration pour les autorisations nécessaires », a indiqué le patron de la banque. Pour le plein succès de cette seconde phase, le président Fortunato-Ofa Mbo Nchama promet le renforcement de l’inclusion financière à travers un nouveau pourcentage de souscription dédié aux personnes physiques exclusivement, ainsi qu’une meilleure rentabilité, le tout dans une sécurité garantie. Il invite au passage les ressortissants de la diaspora à souscrire massivement, le moment venu, afin de « bâtir une base solide pour leur retour dans leurs pays d’origine », déclare-t-il. Le lancement du deuxième emprunt obligataire annoncé pour ce mois de septembre 2021 fera donc suite au premier emprunt dénommé « Bdeac 5,44% net 2020-2027 » lancé du 21 au 29 décembre 2020 et qui a été un succès avec un résultat de 107%. Ce dernier qui a été émis pour une durée de 7 ans, avec un taux d’intérêt de 5,45 % net impôts et taxes par an est coté est cotée à la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (Bvmac) depuis le 3 février 2021.

Cet emprunt s’inscrit également en droite ligne de l’objectif prioritaire n°2 du Plan stratégique 2017-2022 sur la diversification des sources de financement par la Bdeac. La Bdeac a en effet engagé un Plan stratégique de développement sur la période 2017-2022. Plan axé sur le financement des projets, de programmes de développement et de mobilisation des ressources qui nécessite une enveloppe globale de 500 milliards de Fcfa, soit une production annuelle de 100 milliards de Fcfa. Les priorités, d’après le président Fortunato, reposent sur l’agriculture, l’agro-industrie, l’industrie, les infrastructures, le commerce import-export et les services.

Laisser un commentaire

Top