Vous êtes ici
Accueil > Finance > Les chantiers de Landry Massembo à la tête de l’ARC

Les chantiers de Landry Massembo à la tête de l’ARC

Le nouveau DG a déroulé ces priorités au cours de son installation qui a eu lieu la 9 mars 2021.

Serge William Landry Massembo Doumou est le nouveau Directeur général (Dg) des Assurances et réassurances du Congo (ARC). Il a été installé le 9 mars 2021 au siège de cette société régie par le Code CIMA, à Brazzaville. La cérémonie qui était placée sous la présidence de Bernard Ngazo conseillé aux institutions financières nationales et à la monnaie du ministre des Finances et du Budget, Calixte Nganongo. En présence du président du Conseil d’administration, Antoine Régis Ngakegni, et du DG sortant, Marc Gaston Akobo. «A titre symbolique, je vous donne les clés, non seulement de votre bureau, mais aussi de toute la maison ARC. Faites-en bon usage », a instruit le Conseiller Ngazo, en installant le nouveau DG.

En répondant à la question des journalistes sur le sentiment qui l’animait au moment de prendre du service, ce dernier a dit son engagement à travailler avec ses collaborateurs sur le terrain et non à rester au bureau. Quant à la stratégie qu’il entend mettre en place pour sortir l’ARC du contexte de crise actuelle, le nouveau DG a reconnu qu’il y a la crise, certes. Mais, dans chaque crise, on peut trouver des solutions. « Nous sommes là pour travailler. Beaucoup ont gagné pendant la crise. Pourquoi pas nous ? Il faudra chercher des niches d’argent. Elles existent, nous allons nous battre pour relever les défis de l’ARC », a-t-il renchéri. Ajoutant que « l’ARC est une grande maison, qui a 50 ans d’expérience, dont 25 ans en monopole et 25 ans avec la libéralisation du marché des Assurances. Donc, il y a la concurrence, la satisfaction du client à assurer, les produits qu’il faudra développer, les services, ainsi que le personnel sur qui je compte beaucoup, parce que c’est le moteur de l’affaire. C’est comme un avion : avant de décoller, il faut que tous les boulons soient serrés, qu’il y ait du kérosène, c’est-à-dire le personnel, afin que nous nous envolions vers l’horizon que nous nous sommes fixés ». Selon le DG, Serge William Landry Massembo Doumou, avec la Zone de libre échange continentale Africaine (Zlecaf), l’ARC a dix ans pour se mettre au diapason. Il faudra qu’elle travaille en équipe. « Je ne suis pas seul. Il y a une équipe qui est là…L’actionnaire est là. En cas de pépins, il pourra nous aider à travailler. Je ne veux pas admettre que l’ARC soit le dernier des Assureurs au Congo. Ce n’est pas normal », a-t-il déclaré.

Enfin, le nouveau DG a lancé un appel à l’ensemble de ses collaborateurs et des partenaires de l’entreprise « Chaque travailleur de l’ARC doit être un agent commercial de l’ARC. Il doit savoir que nous partons du point X au point Z. Les agents doivent travailler. Ils doivent être motivés. Ainsi que les partenaires sociaux. Il y a beaucoup de produits à développer à l’ARC, comme l’Assurance-vie… Bref, il y a des pistes, des opportunités à saisir. Ce qui est important, c’est de travailler la main dans la main. Il ne faut pas rester au bureau et attendre l’argent. Il faut plutôt aller vers les clients et changer notre mentalité. Car, on ne peut pas admettre qu’on ait été le premier des Assureurs sur le marché, et qu’on soit le dernier aujourd’hui », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Top