Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Dixit > Pascal Lamy, ancien Directeur général de l’OMC, sur le rôle de la Zone de libre-échange continentale africaine, In Financial Afrik.

Pascal Lamy, ancien Directeur général de l’OMC, sur le rôle de la Zone de libre-échange continentale africaine, In Financial Afrik.

Oui, elle pourra accroître le flux de produits, biens ou services qui circulera. Mais encore faudrait-il que les discussions ne portent pas que sur les réductions des droits de douane, mais sur bien d’autres obstacles aux échanges, en particulier les discordances entre les réglementations nationales. Dans le monde, il n’y a que le Moyen Orient qui commerce encore moins dans son espace que l’Afrique. Il est donc illusoire, à mon sens, de vouloir garder les frontières héritées de la colonisation, alors que les économies du continent sont plus faibles et moins diversifiées que la moyenne mondiale. Le mieux serait, pour libérer les échanges, de se débarrasser des frontières économiques héritées de la colonisation. Mais seuls les Etats africains peuvent le décider comme l’ont fait avant eux les Etats européens. Certainement pas l’OMC (Organisation mondiale du commerce, Ndlr), et encore moins sa directrice générale.

Laisser un commentaire

Top